28.5 C
Kinshasa

Le Groupe Léopards :

dimanche, juin 13, 2021
- Publicité-

RDC: la Cellule politique de Lamuka qualifie d’initiatives privées le communiqué de Fayulu et Muzito

Réagissant sur le dernier communiqué de Martin Fayulu et d’Adolphe Muzito sur la démarche des confessions religieuses dans la désignation du Président de la CENI, la cellule politique de LAMUKA dit avoir suivi, une fois de plus, par voie de presse, les initiatives individuelles de deux membres du présidium. Il s’agit de Martin Fayulu et Adolphe Muzito. 

- Publicité -

Dans son communiqué parvenu ce mardi 23 mars à notre rédaction et signé par Christian Mwando, Jacques Lungwana, Eve Bazaiba et Boris Mbuku, la cellule politique dit noter leur activisme dans la violation répétée de la convention de LAMUKA, “néanmoins leur rappelle le respect des principes démocratiques essentiellement fondés sur le respect des textes”.

“Tout en maintenant notre position sur la mise en place des animateurs de la CENI, qui devra être précédée par les réformes essentielles de notre système électoral, nous informons l’opinion que le dernier communiqué en date de deux membres du Présidium de LAMUKA sur les confessions religieuses comme tous autres actes posés par les deux en usurpation de qualité, n’engagent pas le Présidium de LAMUKA”, lit-on dans ce communiqué

En outre, ladite cellule dont les membres signitaires du communiqué sont des proches de Moïse Katumbi et Jean-Pierre Bemba, souligne que dans sa ligne de conduite, LAMUKA ne peut s’en prendre gratuitement aux confessions religieuses qui ont joué un rôle déterminant dans le combat pour le respect de la démocratie en RDC et le rejet d’un troisième mandat illégitime et illégal.

Ils ont aussi rappelé aux deux membres du Présidium le contenu de selon leur communiqué du 28 février 2021 et particulièrement de la reprise automatique de la coordination de LAMUKA par Monsieur Moïse Katumbi à partir du 10 Avril 2021 conformément à la charte de la coalition Lamuka.

 Rappelons que Martin Fayulu et Adolphe Muzito ont dit non à la démarche entreprise par les confessions religieuses pour designer les animateurs de la Commission électorale nationale indépendante (CENI) avant les réformes électorales.

« Le présidium de Lamuka est convaincu, comme beaucoup de Congolais, qu’il est impérieux d’adopter de manière consensus, par toutes les parties prenantes, la reforme de la CENI avant toute désignation de ses membres », indique la déclaration signée par Adolphe Muzito et Martin Fayulu.

Thierry Mfundu

- Publicité -

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here

les +lus