26 C
Kinshasa

Le Groupe Léopards :

mercredi, avril 7, 2021
- Publicité-

RDC/Réformes électorales: “Il ne faut pas “personnaliser ces réformes.” (Delly Sessanga)

Dans une interview accordée à Top Congo FM, le député national Delly Sessanga est revenu sur la question des réformes électorales envisagées au sein du parlement.

- Publicité -

Selon Delly Sessanga, invité du Magazine FACE-À-FACE sur TOP CONGO FM, il ne faut pas faire des réformes avant la désignation des membres de la CENI, “c’est emprunter le même chemin ayant conduit à la défenestration du bureau Mabunda”, alerte-t-il.

Au président de l’Assemblée nationale qui a appelé à la mise en place rapide de nouveaux animateurs de la CENI, il prévient : “mettre en place les membres de la CENI, ce n’est pas accélérer le processus qui peut même empirer, comme c’était le cas avec la désignation de Ronsard Malonda”.

Il rappelle qu’il y a “trois propositions de lois qui existent et qu’il faut mettre sur la table : il y a la proposition Lutundula qui est là depuis deux ans, il y a le rapport de la CENI qu’il faut examiner et il y a aussi la loi électorale que nous avons conçue dans le cadre du G13”.

Parmi les réformes envisagées, “nous souhaitons changer, dans la nouvelle loi électorale, le mode de scrutin, l’abandon du seuil, l’organisation légale du vote électronique, la traçabilité des résultats, révision à la baisse de la caution et changement du mode des élections des gouverneurs”.

Il ne faux pas “personnaliser ces réformes. Dans un régime, on doit avoir des inéligibilités temporaires et les inéligibilités définitives. On ne fait pas cette loi pour Jean-Pierre Bemba”.

Auteur d’une pétition portée par son parti Envol pour la révision de la Constitution, il souhaite l’irrévocabilité de la nationalité Congolaise et la restauration de deux tours à l’élection présidentielle pour renforcer la fonction présidentielle, rationaliser le mode d’entrée au gouvernement.

Thierry Mfundu

- Publicité -

Laisser un commentaire

les +lus