22 C
Kinshasa

Le Groupe Léopards :

vendredi, avril 16, 2021
- Publicité-

Création du parti politique Rassemblement des Patriotes Panafricanistes de Sylvain Mutombo: la réplique de Joseph Bulabula à Me Joseph Bope

Me Joseph Bope, je viens de lire attentivement votre réaction en rapport avec mon article publié ce Dimanche sur LIBERTÉ PLUS dans lequel je félicite le ministre sortant Sylvain Mutombo pour la création de son parti dénommé Rassemblement des Patriotes Panafricanistes et lui demande humblement de ne plus s’interférer dans les affaires internes de l’UDPS.

- Publicité -

Avant de vous répondre, je tiens à vous informer que mon intervention n’a pas été motivée par la haine ou la jalousie envers Me Sylvain Mutombo.

Est-il vrai qu’après lecture de votre réaction, je me suis demandé si je lisais un politique, un maître avocat tout court ou encore un simple fanatique hanté par une haine acerbe contre la hiérarchie de l’UDPS?

La longévité à l’UDPS, d’une trentaine d’années soit-elle, ne fait pas d’une personnalité un saint. Si tel en était le cas, nous n’aurions pas connu des trahisons de la part des anciens cadres du parti qui s’étaient auto-exclus naturellement dans le même contexte, mais nul besoin de revenir sur ce passé sombre dont les cicatrices sont encore vives.

Personne n’a chassé votre mentor, il s’est auto- exclu du parti car, l’appartenance à l’UDPS est une et exclusive et pour cette raison, elle ne peut être associée à une adhésion supplémentaire au sein d’un autre parti.

Pour votre gouverne, le RDT que vous présentez comme une branche politique puissante aux côtés du Chef de l’État n’a nullement pas pesé pour parvenir aux résultats que nous avons actuellement avec la mise en place de l’Union sacrée, si ce n’est de mettre les peaux de bananes sur le chemin de l’UDPS?

Concernant vos préoccupations, retenez que la sagesse politique coulée sous forme du MANDAT SPÉCIAL avait répondu à un besoin politique pressant non repris à l’article 26, car, le Président National de l’UDPS, son excellence Félix Tshisekedi, élu au Congrès de 2018 n’est pas definitivement empêché, mais il bénéficie d’une mise en disponibilité et son poste est gardé par un intérimaire à qui on a délégué tous les pouvoirs statutaires pour faire avancer les choses.

La nomination du Secrétaire Général ainsi que celles des comités fédéraux en est une conséquence logique car notre Président a.i dispose de plein pouvoir.

Je n’ai pas dis que Mutombo est distrait. Je constate seulement qu’il a décidé de nous quitter officiellement pour travailler pour son propre parti politique.

Concernant le cas de Madame Henriette Wamu et les autres élus sur la liste de l’UDPS, je vous rappelle que l’ancien régime nous avait placé devant un fait accompli avec cette histoire de seuil. Rassurez-vous que lors des prochaines joutes électorales, toutes les dispositions seront prises.

Si Sylvain Mutombo laisse l’UDPS en paix, il sera difficile pour nous de lui rappeler à tout moment qu’il n’est plus de l’UDPS.

Oui, il faut aider le Chef de l’État, mais aider le Chef de l’État c’est aussi cesser immédiatement de s’en prendre à son mandat spécial qui fait de l’honorable Kabund président a.i du parti et de monsieur Augustin Kabuya Secrétaire Général.

Hooo nazo soutenir Fatshi, mais ozo boya mandat spécial naye, est-ce que ezalaka vraiment ????
La logique voudrait qu’on laisse la hiérarchie tranquille et que les contestataires aillent carrément demander au PR de retirer son Mandat Spécial. Autant vous criez, lui avance avec la même équipe, au point de baptiser même le SG Kabuya Son Mwana bute. Si le ridicule tuait…

Je termine par là.

Joseph Bulabula

- Publicité -

Laisser un commentaire

les +lus