23.5 C
Kinshasa

Le Groupe Léopards :

samedi, mai 15, 2021
- Publicité-

Le Président Félix Tshisekedi reçoit tour à tour Bahati Lukwebo et Mboso Kodia

Reçus chacun à son tour, l’informateur Modeste Bahati Lukwebo et le président du bureau d’âge de l’Assemblée nationale Mboso Kodia Puanga ont présenté, ce lundi 18 janvier au Chef de l’Etat Felix-Antoine Tshisekedi, le rapport intérimaire de leurs activités, d’après la presse présidentielle.

À deux semaines de la fin de sa mission, l’Informateur Modeste Bahati Lukwebo a rendu compte Félix Tshisekedi des résultats de ses échanges préliminaires avec différents responsables des regroupements et partis politiques afin de dégager la majorité parlementaire de l’Union Sacrée de la Nation.

- Publicité -

Optimiste, le sénateur Bahati pense qu’il réussira la mission lui confiée par le Chef de l’Etat dans le temps lui imparti malgré des difficultés liées à la délicatesse d’une telle mission.

“Nous sommes en plein révolution démocratique et le changement n’est pas facile et aisé, il y a de la résistance mais nous allons surmonter les difficultés”, a conclu Modeste Bahati.

Après deux premières semaines de tractations en coulisses, l’informateur entame dès ce mardi 19 janvier la serie d’audiences publiques avec les chefs des partis et regroupements pour confirmer leur ralliement à la nouvelle majorité de l’Union Sacrée.

Le calendrier de ses audiences sera rendu public ce mardi au cours d’un point de presse qu’il va animer.

De son côté, le président du bureau d’âge a fait part, au Chef de l’Etat, de l’évolution des travaux de la session extraordinaire de la chambre basse du parlement.

Mboso Nkodia Puanga déclare avoir sollicité l’intervention du Chef de l’Etat pour débloquer un certains nombres de dossiers notamment relatifs aux moyens financiers.

Interrogé au sujet du budget de la session extraordinaire qui a suscité quelques réactions, le doyen d’âge affirme que l’enveloppe proposée par son bureau est conforme aux prévisions salariales généralement exécutées par l’Autorité budgétaire.

S’appuyant sur la constitution et le règlement intérieur de l’Assemblée Nationale, le député Mboso a rappelé que le budget de la session extraordinaire doit couvrir non seulement la rémunération et la prime des députés mais aussi l’équivalent d’un mois de salaire du personnel politique et administratif ainsi que pour les prestataires extérieurs.
La salaire des assistants parlementaires et l’organisation des élections des membres du bureau font partie des prévisions budgétaires.

La gestion de ces fonds se fera en toute transparence, a-t-il dit.

Dans 14 jours qui restent, le bureau provisoire pense vider toutes les matières prévues pour cette session notamment le renouvellement du bureau et le contrôle parlementaire.

Thierry Mfundu

- Publicité -

Laisser un commentaire

les +lus