30.5 C
Kinshasa

Le Groupe Léopards :

Wednesday, September 30, 2020
- Publicité-

La justice rejette pour la 12e fois la demande de mise en liberté provisoire de Vital Kamerhe

La cour d’appel de Kinshasa/Gombe vient de rejeter la demande de mise en liberté introduite le vendredi dernier par les avocats du président de l’Union pour la Nation Congolaise (UNC), Vital Kamerhe lundi 21 septembre 2020.

- Publicité -

Il s’agit de la douzième fois que la justice refuse d’accorder la liberté provisoire au Directeur de cabinet du Chef de l’état.

‘Ce refus par la Cour d’Appel d’accorder la liberté provisoire pour un procès en appel est cependant un spectacle désolant et record de Guinness”, a indiqué Magloire N’landu, secrétaire interfédéral adjoint à l’organisation et le monitoring de l’UNC dans un média de la place.

“Nous assistons encore une fois à un spectacle désolant que nous offre notre justice. Ça donne de la consternation pour quelqu’un dont le casier judiciaire est vierge et à qui on continue à refuser pour la douzième fois la liberté provisoire alors que le procès est en appel”, a déploré Magloire N’landu.

Ce dernier comme tous les membres de l’UNC continue à clamer encore l’innocence de Vital Kamerhe dans le procès qu’il qualifie de politique.

“Qui ne sait pas qu’aucune preuve attestant le détournement des fonds par Vital Kamerhe n’a été présentée dans ce procès,” a-t-il affirmé.

Il sied de rappeler que la Cour d’Appel de Kinshasa/Gombe a renvoyé au 2 octobre prochain, soit dans deux semaines, le procès de Vital Kamerhe, directeur de cabinet du Président de la République.

A l’appel de la cause, le président de l’UNC, Vital Kamerhe, était absent et s’est fait représenter par ses avocats qui ont tenu la même ligne de défense : Ils ont réitéré l’innocence de leur client.

Débuté à midi, l’audience n’avait duré environ que 4 heures, et toutes les parties ont eu droit à la parole. Vital Kamerhe est toujours hospitalisé, précisent ses avocats.

Condamné le 20 juin dernier à 20 ans des travaux forcés et à 10 ans d’inéligibilité pour détournement des deniers publics par le tribunal de Grande instance de Kinshasa/Gombe, dans le cadre du programme de 100 jours du Chef de l’État, Vital Kamerhe avait interjeté appel contre cet arrêt.

Thierry Mfundu

- Publicité -

Leave a Reply

les +lus

Bruno Tshibala annonce sa démission de la Primature

Le Premier ministre vient d'annoncer sa démission depuis Paris où il est hospitalisé à la suite d'une opération aux yeux, annonce l'Agence France Presse. "Par...

Le jour où Kadhafi a donné de l’argent à Sarkozy

6 octobre 2005. Voix off : « Toute cette histoire a commencé deux ans avant que le futur président n’entre à l’Élysée lorsqu’il est...

Werrason de retour à Kinshasa, il y a trahison au sein de l’orchestre Wenge MMM

Au sein de cet orchestre ceux qui ont la confiance de Werrason ne sont, en réalité, que des prédateurs qui ne cherchent plus qu’à...