25 C
Kinshasa

Le Groupe Léopards :

samedi, avril 10, 2021
- Publicité-

RDC : Gilbert Kankonde échange avec Emily Maltman sur le processus DDR et l’insécurité à l’Est

L’insécurité dans la partie orientale de la RDC et le processus DDR étaient au menu de la première visite au vice-Premier ministre en charge de l’Intérieur, Sécurité et Affaires coutumières, Gilbert Kankonde Malamba, et de l’ambassadrice de la Grande-Bretagne, Emily Maltman, vendredi 18 septembre 2020 à Kinshasa.

- Publicité -

Au cours de ces discussions, la diplomate britannique s’est aussi apaisantie sur l’épineux dossier du processus de Démobilisation , Désarmement et réinsertion (DDR).

” C’est ma première réunion avec le ministre il y’a eu beaucoup de sujets aujourd’hui et, enfin, on a discuté des sujets de l’Est, du processus DDR, des questions politiques de l’heure, des groupes armés en général, de la situation sécuritaire en RDC”, a déclaré la représentante de la reine d’Angleterre en République démocratique du Congo.

Et d’ajouter:

” On a eu des échanges fructueux et on va continuer à discuter des questions importantes pour nos deux pays. Le. ministre est toujours disponible pour nous accueillir”

La Grande-Bretagne est un partenaire de choix du gouvernement congolais. À travers la coopération britannique, les deux pays œuvrent particulièrement dans le domaine de l’éducation, de la politique et du développement.

Thierry Mfundu
[20:00, 18/09/2020] Papa Angelo: Texte corrigé
[20:23, 18/09/2020] Papa Angelo: Ituri: l’ONG “Sauvons le Congo” signale la présence des soldats ougandais à Zolo

Des militaires de l’armée ougandaise ont traversé, mardi 15 septembre 2020, la frontière entre la erépublique démocratique du Congo et l’Ouganda au village de Zolo, dans le territoire de Mahagi, dans la province de l’Ituri.

Selon l’ONG de défense des droits de l’homme “Sauvons le Congo”, ces militaires, à bord de deux véhicules, ont progressé à l’intérieur de la RDC et se sont dissimulés dans certaines localités.

Les deux camions, qui les transportaient, sont retournés vides en Ouganda, après quelques heures.

Cette ONG de défense des droits de l’homme souligne également que la présence de cette force étrangère inquiète la population locale.

Pour certains, ces militaires ougandais seraient venus pour appuyer la milice CODECO, active dans la province de l’Ituri.

Alfred Héritier IMANI GAIUS

- Publicité -

Laisser un commentaire

les +lus