31.5 C
Kinshasa

Le Groupe Léopards :

jeudi, mars 4, 2021
- Publicité-

ONU-RDC: des avancées significatives notées en faveur du développement des pays africains

Le coordonnateur résident par intérim du système des Nations Unies et représentant de l’Organisation des Nations Unies pour l’éducation, la science et la culture en RDC, Jean Pierre Ilboudo a noté, vendredi, des avancées significatives des Nations Unies pour leur contribution au développement dans la plupart des pays africains.

- Publicité -

A l’occasion de la double cérémonie de 75 ans de l’organisation des Nations Unies et de la journée internationale de la paix 2020, à l’université catholique du Congo, dans la commune de Mont-Ngafula, à Kinshasa.

Le coordonnateur résident par intérim du système des Nations Unies a, à cette occasion, fait savoir que les agences des Nations Unies, chacunes dans sa particularité, ont beaucoup contribué pour la culture de la paix, l’éducation inclusive, la santé de la mère de l’enfant, la protection de l’enfant, l’égalité de sexes, la protection des femmes et l’agriculture.

” Si l’on regarde dans chaque domaine des agences des Nations Unies qui ont eu à mettre en oeuvre en RDC, je crois qu’on peut faire un bilan quantitatif très sérieux et qualitatif très sérieux”, s’ est-il exprimé.

” Nous nous remettons en question, après 75 ans qu’est qui a été fait de bien et qu’est qui a été fait de mal et qu’est qu’il faut améliorer”, s’ est-il interrogé.

” Et nous avons mené cette réflexion déjà et nous avons même mis un questionnaire en ligne pour demander donc les points de vues de gens sur ce qu’ils veulent des Nations Unies après 75 ans. Et nous allons exploité les questions pour réorienter et revoir la mission des Nations Unies ”, a-t-il indiqué.

# L'ONU propose la mise en place d'un mécanisme d'une culture de la paix à travers trois dialogues #

Pour palier aux conflits qui ont eu en ce moment, le coordonnateur résident par intérim du système des Nations Unies a émis le voeu de mettre en place un mécanisme d’une culture de la paix à travers trois dialogues notamment interétnique, interculturel et interreligieux.

De son côté, le doyen de la faculté de la Communication sociale de l’Université catholique du Congo (UCC), le prof Paul Nzinga a remercié les Nations Unies pour avoir choisi l’UCC comme cadre de réflexion à laquelle ont pris part les futures élites du pays.

Il s’est également réjouit de deux années depuis que l’UCC et l’ONU ont signé un partenariat pour la célébration de ses journées.

Kashama

- Publicité -

Laisser un commentaire

les +lus