25 C
Kinshasa

Le Groupe Léopards :

Thursday, October 1, 2020
- Publicité-

Affaires coutumières : Mvunzi Meya a ouvert les travaux de l’atelier de formation des chefs coutumiers sur le règlement des conflits coutumiers

Le Ministre délégué de l’Intérieur, sécurité et affaires coutumières chargé des affaires coutumières, Eyrolles Michel Mvunzi Meya a procédé, ce jeudi 30 juillet, au lancement des travaux de l’atelier de renforcement des capacités pour la résolution efficace des conflits coutumiers, qui se tient au site touristique Ayango, dans la commune de la Nsele, à Kinshasa.

Cette formation vise le renforcement des capacités en faveur des membres de la Commission de Consultation et de résolution des conflits coutumiers (CCRCC).

- Publicité -

Plusieurs personnalités prennent part à cet atelier, dont des députés provinciaux, des ministres provinciaux, le gouverneur de la province de Kinshasa, des bourgmestres de Kinshasa et des autorités coutumières.

L’organisation de cet atelier de formation vise à répondre au besoin de renforcement des capacités et réarmement moral aux fins d’impulser une nouvelle dynamique en rapport avec la vision de gestion des affaires coutumières, comme l’a souligné le ministre Mvunzi Meya.

Cela étant, au regard du bilan de 3 ans de fonctionnement qualifié de mitigé du bureau de la CCRCC/Kinshasa, fille aînée de toutes les CCRCC de la RDC, qui fonctionne depuis 2017.

L’atelier prévoit également le renouvellement du bureau de la CCRCC de Kinshasa suite à la cooptation de certains de ses membres à l’Assemblée provinciale.

Le ministre des affaires coutumières Mvunzi Meya tient à assainir ce secteur, et a appelé les concernés qui sont frappés d’incompatibilité entre leurs qualités de chef coutumier, de député provincial et de membre de la CCRCC.

En des termes clairs, Mvunzi Meya a appelé, dans on discours inaugural, tous les chefs coutumiers cooptés ou élus députés, à arrêter d’exercer le pouvoir de chefs coutumiers, “au risque de perdre leurs mandats, et ce, notamment conformément aux dispositions de l’article 29 de la loi n°15/015 (relative au statut de chef coutumier, NDLR)”.

Dans son discours d’ouverture, le ministre des affaires coutumières Eyrolles Michel Mvunzi Meya a exprimé sa gratitude et ses hommages au Président de la République, Félix-Antoine Tshisekedi Tshilombo, “qui a su, le premier, à donner une impulsion nouvelle de gestion des affaires coutumières pour un développement durable dans notre pays”.

Il a fait savoir que “la vision du gouvernement central de notre pays en matière des affaires coutumières repose sur la transformation des entités coutumières en foyers d’impulsion du développement à la base”.

“C’est en fait dans les villages, les groupements, les secteurs et les chefferies que vivent plus de 70% de la population congolaise encadrée au premier degré par le pouvoir coutumier”, a-t-il argumenté.

C’est donc pour cette raison, a-t-il fait encore savoir, que la volonté politique du Chef de l’État est de renforcer l’autorité des chefs coutumiers en les revêtant d’une double casquette : celle du chef coutumier et de l’agent public de l’État.

Cet atelier de formation rentre donc dans les objectifs globaux du ministère des affaires coutumières, qui consistent en la restauration et le renforcement de l’autorité coutumière, en faisant du chef coutumier le premier agent de développement local, en améliorant ses conditions de vie et en veillant sur la stabilité des entités coutumières.

Pour le ministre, “cette stabilité passe par la sauvegarde des us et coutumes locales, la protection du patrimoine coutumier, la réalisation des monographies, la certification et la constitution d’une base des données fiables des entités coutumières”.

Après les discours officiels, un deuxième moment fort caractérisé par une cérémonie de remplacement des membres de la CCRCC de la province de Kinshasa.

Il sied de préciser que les travaux de cet atelier iront jusqu’au 04 août prochain.

Émile YIMBU

- Publicité -

Leave a Reply

les +lus

Bruno Tshibala annonce sa démission de la Primature

Le Premier ministre vient d'annoncer sa démission depuis Paris où il est hospitalisé à la suite d'une opération aux yeux, annonce l'Agence France Presse. "Par...

Le jour où Kadhafi a donné de l’argent à Sarkozy

6 octobre 2005. Voix off : « Toute cette histoire a commencé deux ans avant que le futur président n’entre à l’Élysée lorsqu’il est...

Werrason de retour à Kinshasa, il y a trahison au sein de l’orchestre Wenge MMM

Au sein de cet orchestre ceux qui ont la confiance de Werrason ne sont, en réalité, que des prédateurs qui ne cherchent plus qu’à...