32 C
Kinshasa

Le Groupe Léopards :

jeudi, janvier 14, 2021
- Publicité-

Portrait: Riggie Tikazala, artiste et entrepreneur

De son vrai nom Riggie Tikazala, Mister Fidji (nom d’artiste), s’est lancé dans un pari fou: celui de combiner la musique et l’entrepreneuriat.

Dans une interview exclusive accordée à Direct.cd, cet homme aux multiples talents, à la fois artiste, influenceur, coach en développement personnel, nous parle de son univers marqué à la fois par la passion et le désir de l’action.

- Publicité -

Licencié en web marketing à l’université privée des études scientifiques et technologiques de Tunis, ce cofondateur de Yap n’a pas daigné rester en Tunisie ou ambitionné de traverser la méditerranée pour trouver son eldorado.

De retour en RDC, il a préféré s’adonner à sa passion, la musique et son point fort, l’entrepreneuriat.

« À la base, je n’étais pas revenu m’installer. J’étais plutôt venu pour quelques démarches administratives et aussi pour boucler quelques marchés que j’avais gagnés avec l’Etat congolais(gouvernement central et quelques gouvernements provinciaux), certaines entreprises et une agence des Nations Unies ».

« Une fois sur place, j’ai pu me rendre compte de l’Eldorado d’opportunités qu’est la RDC, particulièrement la capitale Kinshasa. En tant que Webmaster, je n’ai pas hésité un seul instant pour saisir les opportunités qui se présentaient devant moi, » a-t-il déclaré dès l’entame de notre entretien.

Sur ce début en musique, « Mister Fidji » affirme avoir toujours baigné dans la musique et qu’il n’est pas devenu artiste rappeur de manière fortuite.

« Je suis né dans une famille des choristes. Ma carrière d’artiste a été motivée par le fardeau de faire passer un message (surtout à la jeunesse); d’où ma position actuelle d’influenceur. C’était donc important pour moi d’utiliser mon talent pour cet objectif,  » affirme-t-il.

Faisant du rap dit conscient, Mister Fidji parle d’un style de musique qui permet de conscientiser le monde sur les méfaits des antivaleurs.

Quant à ses réalisations en tant qu’artiste, Mister Fidji dit avoir sorti l’année dernière, soit en 2019, un album de 16 titres intitulé « Amour et trahison ».

« Nous avons fait plusieurs concerts en Tunisie avec même une tournée dans plusieurs villes tunisiennes. Mes différentes réalisations dans ma carrière d’artiste ont très souvent eu pour objectif de transmettre un message d’unité à la jeunesse (africaine en particulier). J’ai aussi été primé meilleur artiste compositeur 2017-2018 à l’Université privée des études scientifiques et techniques de Tunis.

S’agissant de l’association dénommée YAP dont il est co-fondateur, il affirme ce qui suit:

« Au début de notre entretien, je me suis présenté comme chef d’entreprise et donc je suis aussi co-fondateur et coordinateur de YAP (Young African Promising). C’est une association africaine regroupant des jeunes entrepreneurs ou des jeunes ayant un talent particulier pour promouvoir leurs activités et leurs projets.
L’objectif est de créer un réseau efficace d’entrepreneurs qui avec le temps seront des acteurs majeurs du développement de notre beau continent. »

Pour gérer en même temps sa carrière d’artiste et celle d’entrepreneur, Mister Fidji déclare qu’il faut juste savoir faire la part de choses.

« Je ne mélange pas souvent les 2 domaines de peur de créer la confusion. Quand il s’agit d’être artiste, je le suis pleinement dans ma manière de réfléchir, de faire et même de me présenter. C’est la même chose avec ma casquette d’entrepreneur.
La notion de discipline est aussi à considérer., » révèle-t-il.

Riggie Tikazala ne s’est pas fait d’illusion lors de son retour au pays après ses études en Tunisie et assure qu’il a rencontré des difficultés énormes lors de son retour au pays.

« Il faut avouer qu’être jeune entrepreneur n’est pas une chose facile ici. On juge souvent hâtivement les jeunes à cause de l’âge sans compter le fait que dans mon domaine la concurrence est assez forte, » note Mister Fidji.

Actuellement CEO d’une entreprise nommé ALL VISUAL qui opère dans la communication (graphisme, spot publicitaire, création des sites Web, photographie,…), le jeune entrepreneur affirme avoir aussi aussi co-fondé une agence de voyage dénommé OPEN FLY qui aide les congolais à voyager dans plusieurs destinations comme le Canada, la Tunisie, la Russie,… grâce à une stratégie de low-cost (prix bas).

S’adressant aux jeunes comme lui, Mister Fidji dit avant tout remercier ses fans et ses followers sur les réseaux sociaux qui ne cessent de lui faire confiance.

À la jeunesse congolaise qui actuellement se retrouve à l’étranger, il demande de ne pas oublier leurs origines, de ne pas se baser seulement sur ce qu’ils entendent ou voient sur les réseaux sociaux mais de revenir pour mettre à profit leurs savoir faire afin que le pays avance.

Quant aux jeunes qui sont actuellement ici au pays et dans les mêmes conditions que lui, Riggie Tikazala leur demande de continuer à travailler dur, à percer.

« Les réalités ne sont peut-être pas faciles mais trop de gens comptent sur vous. Si vous abandonnez maintenant, votre chute peut entraîner celle de plusieurs., » conclue-t-il.

Samuel Bonyoku

- Publicité -

Laisser un commentaire

les +lus