26 C
Kinshasa

Le Groupe Léopards :

lundi, avril 12, 2021
- Publicité-

RDC : “La faiblesse du franc congolais est le signe le plus visible de l’échec des politiques économiques” (Noël Tshiani)

Invité du journal de la télévision congolaise Télé 50, l’économiste Noël Tshiani Muadianvita est revenu sur la fameuse question de la dépréciation monétaire du franc congolais.

Pour Noël Tshiani, le franc congolais a été créé pour mettre fin à la multiplicité des zones monétaires et doter la RDC d’une monnaie stable. 22 ans plus tard, le FC n’a aucune valeur et la RDC compte plusieurs zones monétaires: dollar, euro et toutes les monnaies. La devise congolaise est devenue comme le Zaïre monnaie, une monnaie de singe, sans valeur, discréditée. Dollarisation représente 95 % de l’economie et FC ne représente que 5 % de la masse monétaire.

- Publicité -

”La faiblesse du Franc congolais est le signe le plus visible de l’échec des politiques économiques, sociales et monétaires entreprises depuis 1998. Les gouvernants de cette période, à ce jour, ont échoué et doivent être déclassés.” a dit l’ancien candidat à l’élection présidentielle de décembre 2018.

La RDC a besoin de réformer son économie et sa monnaie nationale pour mettre fin à la dollarisation et redonner du tonus au franc congolais.

”Reconnaissons que l’échec de notre monnaie nationale implique que la RDC a besoin de réformer son économie et sa monnaie nationale pour mettre fin à la dollarisation et redonner du tonus au Franc congolais. Une monnaie est censée remplir 3 fonctions : intermédiaire dans les échanges c’est-à-dire la capacité d’éteindre les dettes; réserve de valeur (pour épargner) ; unité de compte pour le calcul économique ou la comptabilité. Le Franc congolais a perdu ces trois fonctions d’une bonne monnaie.”, a déclaré Noël Tshiani.

”Les quatre axes de prochaines réformes structurelles à mener pour crédibiliser notre monnaie nationale incluent les réformes économiques et budgétaires, la restructuration de la Banque Centrale du Congo, la restructuration du système financier, et la réforme du Franc congolais. ”, ajoute t-il.

Introduit le 13 Juin 1998 au taux de 1FC égal à $1, la monnaie s’échange aujourd’hui au taux de 1 FC égal à zéro dollar. Le 13 Juin 1998, $1 qui était à 1,3 FC, s’échange à 1950 FC, soit un taux de dépréciation de 150.000 % en 22 ans. La dépréciation de la devise congolaise face aux monnaies étrangères a favorisé également la hausse des prix des produits sur le marché congolais une situation qui inquiète de plus en plus la population congolaise surtout en cette période de la crise sanitaire dû au Coronavirus .

Moïse Esapa

- Publicité -

Laisser un commentaire

les +lus