32 C
Kinshasa

Le Groupe Léopards :

jeudi, avril 8, 2021
- Publicité-

RDC-Procès 100 jours: Le ministère public demande une condamnation de 20 ans et des travaux forcés à l’encontre de Kamerhe et Jammal

Le ministère public demande une condamnation de 20 ans et des travaux forcés à l’encontre de Kamerhe et Jammal dans sa plaidoirie de ce jeudi 11 juin 2020 du tribunal de grande instance de Kinshasa-Gombe siégeant en audience foraine à la prison centrale de Makala.

Le ministère public requiert à charge de Vital Kamerhe:

- Publicité -

➡️ 20 ans de travaux forcés pour détournements de 48 Millions USD ;

➡️ 2 ans de travaux forcés pour détournement de 1 millions avec le prévenu Muhima ;

➡️ 15 ans de travaux forcés pour « corruption avérée » ;

Le ministère public requiert aussi :

➡️ Saisie des avoirs en banque et des biens immobiliers de Vital Kamerhe, son épouse, son cousin, sa belle-fille;

➡️ privation du droit à la liberté conditionnelle ;

➡️ 10 ans de privation du droit de vote et d’accès aux fonctions publiques ;

Dans sa plaidoirie, le Procureur général soutient que “le prévenu Kamerhe a tendance à se cacher derrière le chef de l’État (…).”

Le Procureur estime que le prévenu a engagé « sa propre responsabilité pénale ».

Selon lui, “la volonté du prévenu de violer la procédure des marchés publics est parmi les preuves suffisantes de son intention frauduleuse de détourner les frais de l’État”.

Thierry Mfundu

- Publicité -

Laisser un commentaire

les +lus