29 C
Kinshasa

Le Groupe Léopards :

lundi, mai 10, 2021
- Publicité-

RDC: Chaque membre du CNSA touche depuis septembre 2019 une prime de 8.800 millions FC ( Rapport ODEP)

Dans son nouveau rapport publié ce mercredi 10 juin , l’observatoire de la dépense publique est revenue sur l’épineuse question des avantages accordés aux membres du CNSA .

Pour payer ses membres , le bureau de cette institution prélevait une quotité des fonds alloués au fonctionnement sur base d’une liste des présences aux plénières. Une prime de 8.800 millions FC soit 5.216 USD octroyé à chaque membre du CNSA soit une enveloppe mensuels d’environ 24.640 milliards FC ( 146.058 USD).

- Publicité -

Les membres de cette structure ont commencés à être payés depuis septembre 2019 , soit deux ans après la mise en place de cette institution. Selon les états de suivi budgétaire du ministère du budget, de septembre 2019 à avril 2020 environ 818.250 USD ont été décaissés pour la rémunération du personnel du CNSA dont 409.125 USD de janvier à avril.

Selon l’ODEP, à ces jours seul un effectif de 9 membres est rémunéré chaque mois, soit un crédit de 43.137 USD est utilisé sur une enveloppe mensuelle d’environ 146.058 USD soit 32.14% . L’ ecart entre le montant payé et celui décaissé par le trésor public par mois est de 102.921USD soit 3.087.630 USD en trente mois.

La rémunération de membres de cette institution qui n’a plus son sens d’exister a préoccupé aussi les élus nationaux, à l’instar de Delly Sessanga qui a introduit une proposition de loi à l’Assemblée nationale pour dissoudre le CNSA dans le cadre de la réduction du train de vie de l’État.

” Budgétisé en 2020 à 1.000.000.000 FC mais exécuté à 207 % au premier trimestre 2020, le CNSA pourrait représenter un glissement annuel pour l’exercice 2020 à plus ou moins 2.000.000.000 CDF ” a indiqué Delly Sessanga parmi ses exposés de motifs dans cette proposition de loi introduite.

Pour rappel, le CNSA a été créé pour évaluer le respect de l’accord de la Saint-Sylvestre dans l’optique de la tenue des futures élections. Doté d’un statut juridique, cette structure figure parmi les institutions d’appui à la démocratie en République démocratique du Congo.

Moïse Esapa

- Publicité -

Laisser un commentaire

les +lus