25 C
Kinshasa

Le Groupe Léopards :

samedi, janvier 23, 2021
- Publicité-

RDC-ONU : 40 millions de dollars du CERF à la RDC pour urgence sanitaire

Le Fonds central d’intervention d’urgence des Nations Unies (CERF) a octroyé une somme de 40 millions de dollars américain à la RDC le 7 juin dernier pour l’aider à faire face aux urgences sanitaires.

Ces financements visent à renforcer les services de santé existants au pays afin de permettre le soutien de suivi aux survivants d’Ebola et établir des systèmes de surveillance communautaire, d’alerte et de réponse rapide. Ils vont également permettre la fourniture de vivres, d’abris, d’eau et d’assainissement, ainsi que des services de santé, d’éducation et de protection.

- Publicité -

« Ce qui se passe en RDC est un rappel brutal que la communauté mondiale ne doit pas perdre de vue les crises humanitaires qui étaient présentes avant la pandémie de COVID-19», a déclaré le Secrétaire général adjoint aux affaires humanitaires et Coordinateur des secours d’urgence de l’ONU, Mark Lowcock

En plus d’Ebola, la RDC est aux prises avec un mélange dangereux de crises sanitaires et humanitaires, notamment la plus grande épidémie de rougeole au monde, des déplacements internes massifs et l’insécurité, et de la pandémie de COVID-19 qui a atteint la barre de 4.000 contaminés depuis le vendredi dernier.

« Si nous détournons les regards dans des endroits comme la République Démocratique du Congo, les personnes vulnérables, prises au piège dans des cycles vicieux de souffrance, n’auront aucune chance de se battre face à la Covid-19 », a ajouté M. Lowcock.

Le Secrétaire général adjoint s’est dit reconnaissant envers la générosité des bailleurs de fonds, lors de l’annonce de ces financements, et les a exhorté à continuer de financer la lutte contre Ebola en RDC.

Ce financement d’urgence intervient moins d’une semaine après l’annonce du Gouvernement Congolais de la recrudescence d’Ebola à Mbandaka, dans la province de l’Equateur d’où le bilan alarmant qui fait état de plus de 2.200 personnes décédées de suite de cette épidémie reparties en provinces depuis son début en 2018.

Thierry Mfundu

- Publicité -

Laisser un commentaire

les +lus