23 C
Kinshasa

Le Groupe Léopards :

mardi, avril 20, 2021
- Publicité-

‘UDPS répond Lamuka : “la prochaine fois la réplique sera à la hauteur de la provocation”

L’Union pour la démocratie et le progrès social s’est officiellement prononcée sur les violences qui émaillent la campagne électorale depuis quelques jours. L’UDPS condamne à la fois le Front commun pour le Congo et la coalition Lamuka qui selon elle sont à la vase d.

“Je condamne avec la plus grande fermeté les dérives du pouvoir illégal et illégitime de Monsieur Kabila qui a payé un commando pour saccager notre permanence à Mbuji-Mayi, avant de procéder à l’enlèvement et à la torture de nos cadres qui battaient paisiblement leur campagne électorale. En outre, j’accuse ce pouvoir de payer les jeunes et d’embrigader certains agents de l’ordre, policiers comme militaires, ainsi que les éléments de l’ANR, pour détacher les affiches et les banderoles des candidats de l’opposition, et ce à travers tout le pays. Nous condamnons par la même occasion le traitement injustement infligé par le pouvoir au Candidat Martin FAYULU à KINDU”, a déclaré le secrétaire général de l’UDPS, Jean-Marc Kabund à Kabund.

- Publicité -

Dans son constant, le secrétaire général de l’UDPS a relevé “une montée inquiétante de la haine et de la jalousie dans le chef des leaders de la coalition LAMUKA”, qui affirme-t-il, “instrumentalise des groupes de jeunes et commanditent des attaques contre le candidat le plus populaire et le mieux positionné dans la course à la magistrature suprême, en l’occurrence le candidat numéro 20, Félix Antoine Tshisekedi”

Sans mâcher les mots, Jean-Marc Kabund a invité Moïse Katumbi, Jean-Pierre Bemba, Antipas Mbusa Nyamuisi à revinir à la raison et les a mis en garde, promettant ainsi une réplique énergique en cas de récidive :

“Je les invite à cesser de provoquer notre peuple en instrumentalisant certains fils du pays, au nom de leur coalition Lamuka, pour qu’ils attaquent avec violence, le président Félix Tshisekedi et le CACH, dans leurs activités de campagne, comme cela s’est passé à Bunia. La prochaine fois, l’UDPS ne se laissera pas faire. La réplique sera à la hauteur de la provocation”, a-t-il tonné.

- Publicité -

Laisser un commentaire

les +lus