26 C
Kinshasa

Le Groupe Léopards :

vendredi, février 26, 2021
- Publicité-

Sanctions de l’UE contre les personnalités congolaises : les patrons de la diplomatie de l’UE tranchent ce mardi

C’est le mardi 11 décembre que les ministres des Affaires Étrangères des pays membres de l’Union Européenne, se réuniront à Bruxelles. Ce, en vue de décider de la levée ou l’élargissement des sanctions européennes contre certaines personnalités tant politiques que militaires congolaises impliquées dans des violations des droits de l’homme à travers la répressio des manifestations publiques et des restrictions de l’espace démocratique. Il faut rappeler que le candidat du Front Commun pour le Congo et dauphin du président Joseph Kabila, Emmanuel Ramazani Shadary est parmi les personnalités sanctionner.

Au cours de cette séance de travail, le Conseil des Affaires étrangères de l’Union européenne prendra une décision au sujet du renouvellement des sanctions contre les 16 citoyens congolais, imposées en décembre 2016 et mai 2017. Les avoirs de ces officiels sous sanctions européennes sont gelés et ils sont interdits de circuler dans l’espace européen. Aucune banque ne peut faire des transactions financières avec ces gens, sous peine de sanctions.

- Publicité -

Parmi les personnalités congolaises sanctionnées, Il y a Evariste Boshab, Lambert Mende, le général Delphin Kahimbi, de la DEMIAP ; le général Célestin Kanyama, Alex Kande Mupompa, Jean-Claude Kazembe, Emmanuel Ramazani Shadary et Kalev Mutond, le chef de l’Agence Nationale de Renseignements (ANR).

Signalons que malgré les menaces de réciprocité de Kinshasa à l’endroit de l’Union Européenne, les organisations de la société civile de défense et de promotion des droits de l’homme, dont certaines ont milité pour ces mesures, mènent des actions de plaidoyer et de lobbying auprès des instances européennes pour le maintient et l’élargissement de ces sanctions ciblées. C’est le cas de Human Rigthts Watch(HRW) mais aussi le prix Nobel de la Paix 2018, le Dr Denis Mukwege. Le médecin gynécologue congolais, était au parlement européen le 29 novembre dernier. Dans son intervention, l’homme s’est dit contre une probable levée des sanctions contre les 16 personnalités congolaises.

- Publicité -

Laisser un commentaire

les +lus