27 C
Kinshasa

Le Groupe Léopards :

mercredi, janvier 20, 2021
- Publicité-

Élections 2018: Corneille Nangaa confirme l’utilisation de la machine à voter le 23 décembre

Corneille Nangaa, président de la commission électorale nationale indépendante (Céni) s’est donné à l’exercice d’expliquer à la presse les dernières évolutions du processus électoral, le jeudi 6 décembre. Plusieurs points et zones d’ombres ont été évoqués et éclairés par le patron de la centrale électorale. Du retrait de la MAV voulu par l’opposition en passant par les rumeurs faisant état du report des scrutins, Corneille Nangaa n’a ménagé aucun effort pour élucider l’opinion à propos.

De façon générale, le président de la Céni s’est voulu optimiste sur l’évolution du processus, nonobstant la situation sécuritaire à l’Est, qui causera un retard dans le déploiement des matériels.

- Publicité -

« Tout évolue bien, sauf si vous écoutez les rumeurs. Je peux vous garantir qu’il y aura élection le 23 décembre, et que les machines seront déployées partout. On devait déployer le matériel le plus tard possible, question de sécurité »,
a-t-il déclaré devant les chevaliers de la plume.

Corneille Nangaa a aussi fait savoir que le dépouillement sera manuel, contrairement à ce que pense l’opposition.

« Nous procéderons au dépouillement manuel des bulletins. Puis nous devrons transcrire les résultats comptés manuellement sur des procès verbaux. Ces résultats seront annoncés. Pas ceux des machines ».

Tout congolais électeur, fera son devoir civique le 23 décembre, quelle que soit l’heure, une assurance qui vient lever la polémique sur le temps que accordé aux votants.

« Le vote s’effectuera de 6 h à 17 h, mais les personnes encore dans la file d’attente à l’heure limite seront autorisés à voter, même si ça dépasse minuit. Toute personne arrivée au bureau de vote avant 17 h sera autorisée à voter ».

Le Président de la centrale électorale a fustigé l’appel des opposants au rejet de la machine à voter, en vue des bulletins papiers. Si celà est le cas, les élections devraient être repoussées.

« Annuler l’utilisation de la machine à voter, ça veut dire repousser l’élection, et la Céni n’est pas prête à ça », a conclu Corneille Nangaa avant d’ajouter qu’il sera responsable de la bonne tenue de cette élection et quil n’y aura pas de chaos.

- Publicité -

Laisser un commentaire

les +lus