27 C
Kinshasa

Le Groupe Léopards :

mercredi, mai 5, 2021
- Publicité-

Situation sécuritaire en RDC: Joseph Kabila interpelle les députés de la Majorité Présidentielle

 

Le Président de la République, Joseph Kabila Kabange, a réuni autour de lui les députés de la Majorité Présidentielle, ce lundi 16 avril à la cité de l’UA. Au menu de cette réunion, la situation sécuritaire dans l’ensemble du pays mais aussi la situation humanitaire et les élections prochaines.

- Publicité -

Pendant plus d’une heure, les aspects sécuritaires à travers l’ensemble du pays, et à Kinshasa en particulier, ont été examinés sans complaisance. Joseph Kabila a fait savoir que la situation sécuritaire à Kinshasa s’est détérioré suite aux évasions de Makala, à l’amnistie accordée aux prisonniers et à la fuite de Ne Mwanda Nsemi qui avait lancé les attaques sur Kinshasa. Joseph Kabila a, à cet effet, lancé un appel à l’assistance de reconnaître les efforts et sacrifices de forces armées afin de ramener la paix dans le pays. Il a demandé aux députés MP de poursuivre la sensibilisation à la paix et à la cohésion intercommunautaire au centre du pays. Quant à l’Est du pays, le Chef de la l’État a stigmatisé les rebelles des ADF ainsi que d’autres groupes qui affaiblissent les efforts des FARDC. Il a demandé à son assistance et d’autres notabilités de s’impliquer car, a-t-il dit, l’armée ne peut pas tout faire seule. Il a, cependant, promis que l’armée poursuivra des efforts jusqu’à l’anéantissement des forces négatives.

Il a été ainsi recommandé à l’Assemblée nationale d’envoyer une mission parlementaire de contrôle. Faisant allusion à la motion adressée au Ministre de la défense, Joseph Kabila a tiré l’attention de l’auditoire indiquant que “en matière de sécurité, il y a des limites qu’on ne peut pas franchir, même au nom de la démocratie”.

Pour le reste, Joseph Kabila a abordé d’autres sujets d’actualité comme le processus électoral. Il est revenu sur sa position de financer entièrement les élections. Car, a-t-il déclaré “les interventions extérieures sont un cadeau empoisonné”. Joseph Kabila a fait allusion au revirement des positions des partenaires extérieurs aux élections précédentes. Évoquant la question des experts indépendants qui devraient être affectés à la Céni. Une idée qui a été rejetée pour préserver l’indépendance de la CÉNI, d’autant que cela n’a jamais été le cas nulle part ailleurs.

Quant à la question à la dernière conférence de Genève sur la situation humanitaire en RDC, Joseph Kabila a réitéré la position du gouvernement.
“Nous ne sommes pas d’accord avec la démarche des humanitaires qui agissent seuls sans nous associer. l’État congolais prendra en charge la réinsertion de déplacés avec un fond de 100 millions de dollars”.

Concernant, enfin, la question de la double nationalité, le Président de la République a brandi sa position qui est celle de défendre la constitution. Il a indiqué que le moratoire décrété à l’Assemblée nationale ne se basait sur aucun soubassement légal. Et à ceux qui soutiennent cette option de double nationalité, Joseph Kabila a précisé que “la seule façon pour l’instaurer, c’est de changer la constitution”.

- Publicité -

Laisser un commentaire

les +lus