22.5 C
Kinshasa

Le Groupe Léopards :

dimanche, avril 11, 2021
- Publicité-

Paroisse catholique saccagée: les opposants accusent les services de sécurité

Leur lieu de culte a été tout simplement saccagé. Président du MPCR, député national et membre du Rassemblement, Jean-Claude Vuemba Luzamba pointe d’un doigt accusateur les services du renseignement congolais. Joint par Politico.cd, il insiste: “Nous sommes habitués avec ces sales boulots venant des officines des services de sécurité de notre pays. Nous déclarons officiellement que le Rassemblement n’a rien à voir avec ce qui s’est passé à l’église Saint Dominique ce matin“.

Rappelant la circonscription de ce périmètre, Jean-Claude Vuemba estime qu’à cet endroit, le nombre de policiers est proportionnel à celui des habitants. Pas besoin d’être expert, cogne-t-il, pour se rendre compte de la complicité entre les services de sécurité et ces assaillants.

- Publicité -

Pour lui, pareille chose ne peut jamais venir du Rassemblement. “Le Rassemblement de l’opposition n’a jamais utilisé ce genre de choses dans des lieux de culte. Le lieu de culte est sacré. Le président Tshisekedi nous a laissé en faisant confiance à la CENCO. La CENCO arrive à la fin de son mandat et de sa mission lundi à 12 heures. Dans ce contexte, pensez-vous que les militants du Rassemblement peuvent aller saccager l’église catholique?“, s’interroge-t-il.

Contrairement à ce qui se raconte, principalement sur les réseaux sociaux, Jean-Claude Vuemba est d’avis qu’il n’y a aucune rupture de confiance entre la population et la CENCO. Le Rassemblement, pour sa part, travaille pour se conformer à la date limite, lundi, fixée par la CENCO. “Il y a eu une grande réunion préparatoire du Conseil des sages du Rassemblement pour que nous mettions fin à tout ça en donnant les noms du Premier ministre, du président du Rassemblement et du Comité national de suivi. Tous ces noms seront déposés lundi à la CENCO pour transmission au président de la République“, a-t-il affirmé.

Formel, Jean-Claude Vuemba pense que les choses traînent parce que le président de la République n’a pas encore reçu les évêques. “Il y a aucune tension entre la CENCO et la population. La CENCO a déjà posé des gestes. Si elle avait déjà rencontré Kabila, il y a dix jours comme les évêques le disaient, tout serait déjà fini“, signale-t-il.

- Publicité -

3 COMMENTS

  1. Oui honorable c’est la facon que la mojorite oppere. Pour rester longtemps au pouvoir ils ignorent Dieu. Mande avait fait battre les petre de son village d’ailleur c mande qui a organiser ca ils seront juge

  2. La CENCO doit renforcer ses stratégies de communications politiques et populaires et surtout elle ne peut pas baisser les bras ni se décourager car les Judas ne sont pas loin du Corps du Christ mais la Ressurection est certaine meme si elle ne peut venir que plusieurs jours après les agressions de toute nature …..

  3. jean clau vuemba cesser vos reves kabila ne pas pour votre accor il veut rester au pouvoir reveillez vous

Laisser un commentaire

les +lus