24.5 C
Kinshasa

Le Groupe Léopards :

mardi, mars 2, 2021
- Publicité-

La secrétaire générale de l’OIF préoccupée par les risques de violences en RDC

Elle a salué le travail patient de M. Edem Kodjo et l’engagement des parties prenantes au dialogue pour parvenir à’ une solution pacifique à la crise qui sévit en RDC.

Toutefois, la secrétaire générale demeure extrêmement préoccupée par les risques de violences et les tensions politiques qui persistent dans cet important Etat, membre de la Francophonie. Elle réitère son attachement à la préservation de la paix et de la stabilité au Congo-Kinshasa, et encourage à mettre tout en œuvre pour contribuer à la tenue, dans les délais les plus raisonnables d’élections inclusives, libres, fiables et transparentes, conformément à la Constitution et aux principes énoncés par la Déclaration de Bamako.
« J’invite l’ensemble des parties à rechercher u,’ consensus plus large et plus inclusif. Dans cet esprit, j’appelle les partis politiques non présents au dialogue à privilégier la recherche de solutions pacifiques et exhorte les autorités nationales à continuer de prendre et mettre en œuvre des mesures de confiance et d’apaisement », a-t-elle déclaré.

- Publicité -

L’organisation internationale de la Francophonie (OIF) rappelle l’importance que la Francophonie attache à la vie politique apaisée, dans le respect de l’Etat de droit. Elle réaffirme son engagement à approfondir les actions déjà engagées en faveur du processus politique et électoral en RDC, en étroite liaison avec les partenaires internationaux.
Pour rappel, l’OIF compte 57 Etats et gouvernements membres, et 23 pays observateurs.
Par LP

- Publicité -

Laisser un commentaire

les +lus