26 C
Kinshasa

Le Groupe Léopards :

lundi, janvier 18, 2021
- Publicité-

Le gouvernement condamne la mort d’une Congolaise en Inde

Le vice-ministre des congolais de l’étranger, Antoine Boyamba, condamne la mort dimanche 3 juillet dernier d’une Congolaise en Inde.

Selon lui, la victime a succombé aux coups que lui a infligés son époux, de nationalité indienne. Un cas de violence conjugale que le ministre dit condamner.

- Publicité -

Le ministre indique avoir été informé de la nouvelle par l’ambassadeur congolais en Inde.

Antoine Boyamba dit connaître le couple. Selon lui, la Congolaise et son époux se sont connus à Kinshasa avant d’aller vivre en Inde.

« Le couple s’est connu à Kinshasa et il a un enfant. Je connais bien Cynthia, je connais bien son mari. Je les ai même eus au téléphone il y a trois semaines quand j’étais en Inde », raconte le ministre.

Déplorant « un cas malheureux », Antoine Boyamba estime qu’il ne s’agit pas d’un cas où un « Indien a cherché à tuer une Congolaise ».

« C’est un malheur qui arrive dans un couple comme ça peut arriver à Kinshasa : qu’un homme batte sa femme. Ce qui est condamnable. On condamne ça quelles que soient les raisons. Même si c’est accidentel, il y a mort. Ce que nous condamnons, ce que nous reprouvons », fait-il savoir.

Antoine Boyamba appelle la population congolaise au calme, indiquant que  le gouvernement suit le dossier de près.

Ce mercredi, un mouvement de colère de quelques Kinois a été observé au grand marché de Kinshasa où des Indiens disposent de plusieurs commerces. La police a été déployée pour empêcher des actes de représailles contre des intérêts indiens.

En mai dernier, un jeune professeur congolais a été tué à coup de pierres par trois hommes à New Delhi, la capitale indienne.

Avec Radio Okapi

- Publicité -

Laisser un commentaire

les +lus