25.5 C
Kinshasa

Le Groupe Léopards :

mardi, avril 6, 2021
- Publicité-

En RDC, un Twittos nommé Moïse Katumbi!

Après un mutisme longtemps entretenu, le gouverneur de l’ex-province du Katanga a finalement choisi de se rapprocher de ses partisans à travers une présence soutenue dans les réseaux sociaux. Changement de stratégie donc pour Moïse Katumbi venu allonger la liste des utilisateurs de Twitter.

Son premier profil public sur ce réseau a été créé le 21 septembre. Sur son nouveau compte, on pouvait lire ce premier message : « Ce compte officiel est désormais ouvert ; suivez-moi pour échanger sur mon actu et l’avenir de la RDC ». Une façon pour ce haut cadre du PPRD en froid, depuis quelques mois avec la plate-forme présidentielle, d’annihiler toute velléité de piratage de son compte, exercice auquel se sont livrés depuis 2013 des esprits mal intentionnés cherchant à nuire à son image. On se souvient que face à la multiplication de faux comptes usurpant son identité notamment sur facebook, Moïse Katumbi avait, à l’époque déjà, démenti toute présence sur les réseaux sociaux.

- Publicité -

En créant son nouveau compte sur Twitter, d’aucuns pensent que ce cadre de la majorité présidentielle aux ambitions toujours non révélées amorce une étape vers l’annonce de sa candidature à la présidentielle de novembre 2016. Le fait qu’il a promis, dans son premier message, des séances de questions-réponses avec les utilisateurs de la plate-forme tout en exprimant son intention de diffuser « pour bientôt » par ce canal un « message à destination du monde entier », est une indication à prendre au sérieux, à en croire des analystes. Cadre de la majorité, Tryphon Kin-Kiey (ministre des Relations avec le Parlement), cité par l’AFP, estime que le richissime homme d’affaires katangais « s’apprête à dire qu’il est prêt pour la haute charge ».

En attendant, il y a lieu d’indiquer que l’entrée de Moïse Katumbi sur Twitter a créé un effet bouleversant sur ce réseau social, car en moins de 24 heures, son nouveau compte a obtenu près de 3000 abonnés. Quel message entend annoncer dans les tout prochains jours l’auteur de la fameuse parabole des « trois penalties », en attentant la nomination de « commissaires spéciaux » dans les quatre nouvelles provinces du Katanga issues du découpage ? En tout cas, le suspense est de mise, laissant ainsi libre cours aux spéculations de tout genre. Dossier à suivre.

- Publicité -

Laisser un commentaire

les +lus