Il s’agit de faire un mouvement qui imite la mort sur scène de Papa Wemba. Dans un communiqué publié sur sa page facebook ce samedi 18 juin, le leader du groupe Magic Système, par ailleurs commissaire général du Festival des Musiques Urbaines d’Anomabo (FEMUA), Asalf’o s’est insurgé contre le nouveau concept de l’artiste ivoirien Dj Kédjévara baptisé “la danse de Papa Wemba”.

“C’est avec stupéfaction et indignation que nous avons constaté sur les réseaux sociaux une vidéo, tournée dans une boite de nuit à Abidjan, Kedjevara DJ demandantà ses danseurs d’esquisser des pas de son nouveau concept baptisé ” la danse de Papa Wemba” a déclaré le commissaire général dans le communiqué.

Le communiqué va plus loin en précisant que cette nouvelle danse du Dj ivoirien, mime l’effondrement du roi de la rumba congolaise sur scène en avril dernier lors de la dernière édition du FEMUA à Abidjan. L’on se souvient qu’a la suite de cet incident, Papa Wemba avait rendu l’âme laissant les organisateurs du festival,le peuple ivoiriens, le peuple congolais et ses millions de fans dans la désolation totale.”Le commissariat général du FEMUA se désole de cet acte irresponsable et immature qui vise vraisemblablement à déshonorer voire même salir la mémoire du défunt Papa Wemba” martèle le communiqué.

Le commissariat général du Femua s’inquiète des incidents que peuvent engendrer de telles agissements de la part d’un artiste ivoirien.” Nous espérons que ce triste incident n’entachera en aucun point cet élan de solidarité entre les peuples Congolais et Ivoirien qui s’est manifesté par ces hommages hautement et dignement rendus à notre “Papa” lors de ses obsèques à Abidjan et à Kinshasa”. a précisé le communiqué.

Pour terminer les organisateurs du Festival des Musiques Urbaines d’Anomabo se sont empressés de présenter leurs excuses tout d’abord à la famille de l’illustre disparu ainsi qu’a tout le peuple congolais. Pour rappel, c’est le dimanche 24 avril que l’artiste congolais Papa Wemba s’est effondré en plein concert. Le chanteur, surnommé le « roi de la rumba congolaise », est mort à la suite de ce malaise, à l’âge de 66 ans.