Le nouveau clip de l’artiste musicien Koffi Olomide est désormais disponible sur « You Tube ». Dans cette chanson, le grand Mopao rend hommage au roi de la Rumba, Papa Wemba Shungu Pene Kikumba, décédé sur scène le 24 avril dernier à Abidjan, et prend sa revanche contre la veuve de Papa Wemba dans une thriller qui ne dit plus son nom. 

Tout le monde se souvient de l’humiliation publique et en direct qu’avait subie Verkys Kiamwangana lors des obsèques de Papa Wemba au Palais du Peuple en avril. Amazone avait refusé de lui serrer la main. Par des gestes brutaux, faits avec ses bras, elle avait fait comprendre au saxophoniste qu’il n’était pas le bienvenu. Le pauvre avait été ridiculisé. Koffi Olomide était aussi personae non grata aux funérailles de Wemba. Malin il s’était fait tout petit au point de disparaître. Cette attitude lui a épargné à coups sûrs une humiliation publique certaine.

Marie-Rose, dit Amazone, allant jusqu’à interdire l’accès au cimetière «Entre ciel et terre», au patron de Quartier Latin. Celui-ci ne pouvait plus aller s’incliner sur la tombe de son mentor décédé sur la scène d’Abidjan. Pour se venger de la veuve Wemba, Koffi Olomidé a sorti le mardi 14 juin un single  intitulé « Petit Rossignol »  pour rendre hommage à Papa Wemba. Cette chanson-hommage a connu la participation artistique de Vercky Kiamuangana. Que va faire Amazone? Interdire la diffusion de cet album?

Koffi a trouvé le moyen de pleurer quelqu’un, Wemba, quoiqu’on dise a contribué beaucoup a sa destin de musicien. En pleurant Wemba à travers cette œuvre Koffi qui n’est pas facile à vivre à cause de son caractère exécrable, cherche-t-il à apaiser sa conscience? Car Papa Wemba est mort alors que lui courait après une réconciliation. Un autre détail, Antoine Agwebpa n’a pas choisi la date du 14 juin pour la sortie de son single au hasard. C’est la date de l’anniversaire de Jules Presley Shungu Wembadio.

Verkys de même, fâché avec Wemba notamment au sujet des droits d’auteur. Mais, ils étaient fâchés depuis longtemps car Verkys avait saboté les débuts de Papa Wemba dans les années 80. Par cette participation, l’homme au saxo veut aussi faire la paix avec lui-même.

Avant Koffi, Barbara Kanam était la première à rendre hommage via la chanson au roi de la rumba congolaise