Selon une source médicale citée par Jeune Afrique, Papa Wamba a été victime «d’un infarctus massif» au cours duquel «tout le cœur se contracte d’un coup et s’arrête de battre. Dans sa chute, il était déjà mort avant de toucher le sol». Une autopsie est prévue pour confirmer ou infirmer cet avis.

D’autres informations font aussi état du fait qu’il souffrait régulièrement de paludisme et de fatigue. Papa Wemba semblait pourtant en  bonne forme avant sa prestation, selon quelques uns de ses proches. Il est allé même jusqu’à renoncer à son dîner pour être à l’aise dans les chorégraphies sur scène. Les tentatives de réanimation dans l’ambulance qui le ramenait à l’hôpital ont été vaines après sa chute.