Par rapport à l’évolution de nos artistes ­musiciens et en auscultant leur façon de vivre dans la société, on a l’impression de croire que bientôt le ciel ne va pas tarder de tomber. Ceci surtout en association aux deux catégories des musiciens qui ont pignon sur rue chez nous; nous avons cités les populaires et les chrétiens.

Souvent, ce sont les musiciens profanes qui, après avoir toqué à toutes les portes et n’ayant pas trouvé gain de cause dans la vie populaire si ce ne sont que des problèmes inutiles, finissent par poursuivre leur carrière en optant pour la musique chrétienne. Des exemples sont légions.

Et aujourd’hui, restant dans cet entendement, une source sûre nous signale de la décision que vient de prendre l’artiste-musicien Marie Paul, un véritable « mondimi », patron de l’orchestre Wenge El Paris, de se lancer sur les traces de Lassa Carlyto, Mbieka Mbaki Debaba El Shabab, Bimi Ombale, Beyou Ciel, Mavuela Somo, Christian Kimbukusu, etc, afin de ne chanter désormais que pour la gloire de l’Eternel. Ce Sont là des choses qui arrivent.

Il est impensable qu’au même moment où il venait de lancer sur le marché par le truchement du YouTube avec le concours de Wenge El Paris, son dernier disque intitulé « Kimbongila », le désormais frère Kambulu Belesi puisse rendre cette sentence.

Et surtout lorsqu’on connaît sa verve oratoire, on sait qu’il ne manquera pas à faire des témoignages, des véritables révélations qui ne manqueront pas de bouleverser l’espace musical congolais. Ce seront des strictes doses que le public va avaler pour comprendre sur quel pied dansent la plupart de nos musiciens.

C’est ça la vie et ses caprices.

Kingunza Kikim Afri/L’Avenir