La relation entre Antoine AGBEPA dit Koffi OLOMIDE et Cindy Le-Cœur ne ressemble à rien de « normal ». Dans l’histoire de la musique congolaise, cela n’est pas du tout nouveau. One se souvient de Tabu Ley qui avait plus 20 ans de plus que Mbilia bel, Bozi avec Jolie Deta, ou Mukangi Déesse… Raison pour laquelle beaucoup de mélomanes qui nous écrivent sont « craintifs » sur la vie de la jeune chanteuse. Est-elle réellement libre de mouvements ou pas? Pourquoi n’a-t-elle un boy-friend ? Même le Rihana, le Beyoncé… avaient et ont des hommes connus dans leurs vies alors qu’entourées par un géant de la musique.Des sources crédibles à Kinshasa proche de Koffi OLOMIDE confirment que, Cindy Le-Cœur aurait avorté un bébé de Koffi OLOMIDE. Cet avortement et la jalousie de Cindy Le-Cœur vis-à-vis d’une danseuse évoluant au groupe qui sort avec Koffi OLOMIDE, seraient à la base de leurs conflits actuels. Confirment les mêmes sources.

SEX et Carrière, ou sommes-nous ? La séquestration volontaire ou manipulatrice est interdite par la loi. Qu’est ce passe-t-il donc avec cette fille ? La naïveté des congolais serait une fois de plus à blâmer lorsqu’un jour si l’on apprend telle ou telle chose est arrivée. MJ 30 avait évoqué avoir quitté Quartier Latin parce que, avait-elle dit: elle ne voulait pas « mélanger les affaires et le plaisir »…

Personne ne peut dire au-delà des rumeurs si Cindy, l’ex-chanteuse Chrétienne va bien ou pas. Sa vie est devenue si « mystérieuse » que beaucoup de choses ne filtrent plus, notamment la rumeur « corroborée » qu’elle aurait avorté un bébé. Si c’est vrai, ça arrive, mais qui alors était le papa ? Un des facteurs de changement de mentalité, c’est la transparence ou surtout que le bien être de « Cindy Le-Cœur » passe avant tout. L’argent et la gloire ne font pas toujours tout le bonheur.

Ce qui est bizarre dans cette relation, Cindy Le-Cœur ne même pas joignable directement par téléphone. Pour atteindre Cindy, il faut toujours passer par Koffi OLOMIDE. Pourquoi cette restriction ? Les observateurs avertis laissent attendre que, Le Grand Mopao utilise Cindy comme sa propriété privé, c’est-à-dire, comme son « esclave. »

Les services de protection des droits humains des femmes en République Démocratique du Congo (RDC), doivent tout faire pour contacter Cindy et diligenté une enquête minutieux pour en savoir plus concernant ses allégations. Car une grande fille de son âge doit cas même être libre de communiquer librement avec le monde autour d’elle(…)