Banza Mukalay promet de soutenir la musique-chorale congolaise

Après le directeur général ai du bureau central de coordination-BCECO, l’agence «Axiologique communication» a remis officiellement au ministre de la culture et des arts, Baudouin Banza Mukalay, le disque CD du film-documentaire qu’elle a produit sur le Chœur «LaGrâce» d’Ambroise Toko Kua Nzambi. C’était, la semaine dernière, au cabinet du ministre dans la commune de la Gombe.
D’après le coordonateur de «l’Axiologique communication, Lecoeur Mutshipayi Mufuta, sa structure s’est engagée dans la promotion de la musique-chorale qui, selon lui, est abandonnée actuellement aux seules églises.

Ainsi, poursuit-t-il, dans la promotion de ce genre de musique, l’Axiologie communication a réalisé avec ses moyens de bord un film-documentaire de quatre-vingt-cinq minutes sur le Chœur «LaGrâce» d’Ambroise Toko Kua Nzambi en marge de son 30 anniversaire d’existence-jubilé de perle. «C’est une chorale pas comme les autres. Elle a un parcours impressionnant et elle est maintenant ambassadrice non seulement du pays mais aussi de toute l’Afrique dans différents rendez-vous de musique-chorale à travers le monde.

Alors que cette chorale, Chœur «LaGrâce», qui a vu le jour dans une commune périphérique de la capitale», a dit Mutshipayi Mufuta. Pour sa part, le choriste et patron du Chœur «LaGrâce», Ambroise Toko Kua Nzambi a plaidé pour un patronage du ministre de la culture pour la vulgarisation et la promotion mais aussi la duplication de cette œuvre de l’Axiologique communication en particulier et de la musique chorale en général avec notamment le festival mondial de musique-chorale qui aura lieu à Kinshasa en 2017.

La demande a trouvé une réponse favorable auprès de Banza Mukalay. Le patron de la culture et des arts s’est dit prêt pour encourager tout ce qui est culturel. Tenez, il est prévu la projection du film-documentaire sur le «Chœur Lagrâce», le samedi 9 mai prochain, à l’espace culturel Boboto. Après «Chœur Lagrâce», l’Axiologique communication entend réaliser dans les tous prochains jours un film-documentaire sur la génération «Wenge».

DEO KOKOLO

Commenter

Cliquez-ici pour commenter

Laisser un commentaire