Voyage musical de la Réunion à Kinshasa

Mardi 12 mai, la scène Nationale d’Albi investit la maison de la musique à Cap’découverte. En compagnie de Danyel Waro et du Staff Mbongwana International, les spectateurs sont conviés à un voyage musical entre les plages de la Réunion et les rues de Kinshasa. Une soirée «deux-en-un», et des concerts qui résonnent comme deux escales à l’autre bout du monde.

Petit-fils de planteur, Daniel Waro est sans nul doute l’une des plus belles voix de La Réunion. Très attaché à la tradition et à ses racines, il réinvente le «maloya», un chant incantatoire ancien venu des esclaves. Longtemps interdite à cause du message d’espoir et de liberté qu’elle véhiculait, cette musique ancestrale combine des influences africaines, malgaches et indiennes, et porte encore la mémoire d’un peuple opprimé dont l’émancipation a d’abord été orale. Musicien hors pair et poète exceptionnel, ce créole à la voix d’or est actuellement considéré comme une grande figure dans toute l’île.

Cap ensuite sur la République Démocratique du Congo avec le Staff Mbongwana International. Rendus célèbres par le film Benda Bilili, ces musiciens paraplégiques vivant dans les rues de Kinshasa déforment l’héritage musical de la rumba, mélangeant reggae, funk et soul. Leurs textes drôles, grinçants et lucides dépeignent une vie quotidienne où la pitié n’a pas droit de cité et prennent tous leurs sens lors de leurs concerts vivants et généreux. Deux escales musicales différentes qui se retrouvent sous le signe du partage et de la découverte.

Commenter

Cliquez-ici pour commenter

Laisser un commentaire



Notice: get_currentuserinfo est obsolète depuis la version 4.5.0 ! Utilisez wp_get_current_user() à la place. in /home/directc/public_html/wp-includes/functions.php on line 3831