Clarisse Muvuba a présenté le film « Marathon » à Kinshasa

L’Institut Français de Kinshasa a  servi de cadre à la réalisation d’une projection cinématographique,  le  jeudi 12 mars 2015,  à la Grande Halle. «  Soirée ciné au Féminin », telle  est la dénomination de cette activité culturelle  qui s’est inscrite dans le but  de faire découvrir aux cinéphiles, le génie de l’élite congolaise  et de promouvoir les œuvres réalisées par les femmes.  A Cette occasion, la soirée était sanctionnée par la projection du film intitulé : « Marathon » ; une projection  de 53 minutes réalisée  par Clarisse Muvuba  qui a  mis en musique,  le personnage  appelé  Ilunga Mande.

En effet, la projection était réalisée en présence du Directeur Délégué de l’Institut Français de Kinshasa (IFK), Christophe Roussin, suivi de la Coordonnatrice Culturelle  de l’IFK, Morgane Guimier, qui était accompagné, d’Antoine Yvernault  et  de  certains artistes-comédiens, à l’instar de Kadiombo,  pour soutenir la réalisatrice Clarisse Muvuba,  dans son combat.

Dans le vif de l’histoire

Le film présente l’histoire flegmatique de M. Ilunga Mande, jeune champion du  marathon et semi-marathon en République Démocratique du Congo,   qui s’apprête à participer au championnat d’Afrique d’athlétisme au Maroc.

Pour cet athlète, il s’agit bien plus que d’une préparation physique. Dans un pays où  l’athlétisme n’est pas soutenu par le pouvoir public, Ilunga Mande se débrouille tout seul. Un véritable marathon !

Ainsi, ne baisse-t-il  pas les  bras. Il   refuse, par contre,  d’émigrer  en Europe  et cherche  à vivre sa passion,  dans son pays et lutter pour un avenir meilleur.

Ilunga Mande fut chasseur à Kipushi, une contrée   située  dans la province du Katanga,  là où il vivait en compagnie de sa  famille;  dans un extrait du film, selon son père, « Ilunga Mande a commencé les divertissements de parcours depuis son enfance jusqu’à présent.

Devenu  champion de marathon, il quittait Kipushi  jusqu’à Lubumbashi,  en courant pour aller vendre des chèvres.  Aujourd’hui,  Mande est embauché à la société Bracongo  à Kinshasa.

L’occasion faisant le larron, il tient  aussi sa terrasse et Brasimba, à Lubumbashi, grâce à son courage, il a du remporter le  championnat de marathon.

Ce faisant, il a commencé à entraîner une petite équipe des enfants et sa petite sœur dans la course, grâce à laquelle,  il a gagné sa vie.

Par ailleurs,  ce film  était monté par  Divita wa Lusafa et la Production était assurée par  Clarimage (RDC) et  Cinedoc films (France). Puis,  la Co- production par la RTNC2, Lyon capitale Tv et Télé paese.

Ruth Mampuya

Commenter

Cliquez-ici pour commenter

Laisser un commentaire