Werrason appelé à calmer les ardeurs pour éviter une autre crise.

Deux animateurs du groupe Wenge Musica Maison Mère se tirent à boulets rouges sur les écrans des chaines de télévision congolaises, alors qu’ils prestent tous dans une même boîte. Il s’agit de Bercy Muana et de Lobeso Mpota. Le patron du groupe doit urgemment éteindre le feu avant que toute la  » forêt  » ne soit consumée, lui qui en est le   » Roi  » .

Cette polémique fratricide, provoquée par certains animateurs des émissions musicales télévisées, a pris des allures inquiétantes après la sortie de l’album  » Flèche Ingeta « . Poussés à la faute, ils tiennent tous les deux des langages discourtois, voire très déplacés, en réponses aux questions leur posées.

Pour Bercy Muana, il est de loin meilleur que son collègue Lobeso et tous les autres animateurs qui sont passés par le groupe Wenge Musica Maison Mère, à l’exception de Spoon Mac Intosh Bill Clinton qui  » détient le bâton de commandement de l’animation congolaise « .

Pour preuves, avance-t-il, il ne lui a fallu que six mois d’intégration dans le groupe cher au roi de la forêt pour prester comme principal animateur de l’album  » Flèche Ingeta « , alors que l’orchestre avait plusieurs autres  » Atalaku « . Il soutient que si jamais l’on organisait un duel artistique entre lui et Lobeso, Papy Kakol devra préparer un cercueil pour ce dernier.

Pour Lobeso, un animateur n’est pas une personne vulgaire. Il doit être respectable et respecté.  » Raison pour laquelle je m’exprime souvent en français, ce qui fait qu’on m’appelle l’Honorable « , explique-t-il.

Il soutient que Bercy fait ses animations grâce aux forces obscures, tel que le témoigne la montée, sur le podium de La Zamba Play, d’un chef coutumier faisant des incantations le jour du test de ce transfuge du groupe de Ferré.

Quant au fait qu’il n’a lancé qu’un seul cri dans le générique principal de  » Flèche Ingeta « , il explique :  » je ne suis pas le patron de Wenge pour décider. Posez la question au chef d’orchestre, au directeur artistique et aux autres cadres du groupe. Moi je n’ai fait que ce qu’on m’a demandé de faire « .

Il est urgent que Werrason tape du poing sur la table pour mettre fin à cette polémique déloyale. Déjà, l’animateur Prince d’Angola vient, pour la deuxième fois, de claquer la porte du groupe après une altercation entre lui et le chef d’orchestre Papy Kakol. Bien avant cela, Brigade Sarbaty a quitté l’orchestre avec une chemise ensanglantée suite à une terrible bagarre avec Héritier Watanabé et son staff.

Serge Capuccino dit le  » Beau gars  » est parti quasiment de la même manière à cause de ses accrochages avec le même Héritier qui le dénigrait publiquement sur les écrans de télévision, sous l’indifférence totale de son leader.