Perturbation dans le déroulement de l’épreuve de dissertation

Ce mardi 2 mai 2017, les élèves finalistes du cycle secondaire passent leur épreuve de la dissertation. Alors que dimanche, joint par radio okapi, le ministre de l’EPSP donnait toutes les assurances quant à la sécurisation de cette épreuve, mais il est à signaler que diverses attaques ont eu lieu dans le Kasaï central et même dans la province de l’Ituri.

Dans la localité de Kamutanga, en territoire de Dibaya, plus de 30 km au Sud-Est de Tshimbulu, le chef de sous-division de l’EPSP et des inspecteurs qui sont allé prendre les malles d’items, ils ont été pris en otage par des présumés miliciens Kamuina sampu.

A Bitamba, des présumés miliciens ont ravi la clé de la voiture transportant les malles d’items, protestant ainsi contre le paiement de frais de participation par les élèves. A qu’Azumba, le véhicule qui déposait les agents dans différents centres a été intercepté et les responsables de l’EPSP séquestrés. Cette situation a fait que la distribution des items ne soit pas complète car les agents ayant été dépouillé de tout ce qu’ils avaient comme argent.

Dans le territoire de mahagi dans la province de l’Ituri, l’épreuve de dissertation n’aura pas lieu aujourd’hui.
Selon l’inspecteur général de l’EPSP Michel TSHAMPA qui intervenait sur Top Congo Fm, les items destinés aux élèves de Mahagi ont été brûlés par des inciviques qui ont attaqué le poste de police où ils étaient entreposés.

Pour ne pas perturber le calendrier des épreuves hors session, les élèves finalistes de ce coin de la République devront commencer par l’épreuve orale cette semaine et passer la dissertation la semaine prochaine, car dans l’entre temps, l’inspection générale de l’EPSP s’attèle à envoyer d’autres items à Bunia pour qu’après, ils soient acheminés à Mahagi.

1 Commentaire

Cliquez-ici pour commenter

Laisser un commentaire