L’étranglement des gens à la corde magique appelée « kabanga », prend de l’ampleur au Sud-Kivu, notamment dans les territoires de Kabare, Kalehe et Idjwi. 

Certaines personnes attirées par un enrichissement rapide procèdent à de telles pratiques macabres, consistant à l’étranglement d’un être humain et lui prendre des organes qui sont recherchés pour des fins mystiques ou magiques.

Le dernier cas connu est l’étranglement d’un enfant de 7 ans à Karhanda à 1 Km du centre  commercial de Kavumu, dans le territoire de Kabare. La victime a été retrouvée, au début de la semaine écoulée, étranglée à l’aide d’une corde. 4 personnes ont été impliquées dans ce crime, à savoir deux jeunes gens, une femme et un motard.

Après enquêtes, les deux jeunes gens ont été entendus et condamnés en chambre foraine par le tribunal de grande instance d’Uvira.