Province Orientale: l’exploitation minière suspendue en Ituri

Le gouverneur de la Province Orientale, Jean Bamanisa Saïdi, a suspendu depuis vendredi 23 janvier les activités liées à l’exploitation minière dans le district de l’Ituri (Province Orientale). Le numéro un de cette province affirme vouloir remettre de l’ordre dans ce secteur qui, selon lui, ne profite pas à la population locale. Cette mesure concerne tous les exploitants miniers : nationaux et expatriés.

Selon le ministre des Mines de la Province Orientale, Paulin Odiane, de nombreux exploitants miniers de l’Ituri ne respectent pas les normes en la matière :

«La loi minière souligne noir sur blanc que tout exploitant minier qui veut faire des activités dans une province quelconque doit avoir le récépissé du gouvernorat. Au moment où nous parlons, nous n’avons jamais délivré les récépissés aux exploitants miniers qui sont opérationnels en Ituri ».

Il a également indiqué que ces exploitants ne respectent pas les normes environnementales et ils n’ont pas de titres, ni de documents valables et ne payent pas les taxes pour l’enregistrement de leurs dragues.

«Ils ne signent aucun contrat avec leurs employés et ils ne payent pas l’INSS, l’INPP et les taxes possibles de l’Etat. Ils préfèrent faire du trafic d’influence en citant les noms des autorités de Kinshasa pour intimider les services locaux », a dénoncé Paulin Odiane.

Le ministre des Mines de la Province Orientale indique également que cette mesure va s’étendre progressivement aux autres districts de la province.

Cette mesure est prise trois mois après que les exploitants artisanaux de minerais (or, diamant et coltan) étaient sommés d’évacuer la réserve de faune à okapi (RFO), à Epulu, en territoire de Mambasa (Province Orientale).

Le Conseil provincial restreint de sécurité a lancé cet ultimatum, après les différents rapports établis par le Comité provincial de lutte contre la fraude et la contrebande dans le secteur des ressources naturelles et de l’Institut congolais pour la conservation de la nature (ICCN).

Radio Okapi

Commenter

Cliquez-ici pour commenter

Laisser un commentaire