Hausse de prix de denrée de première nécessité à Kinshasa

Les prix de plusieurs produits de première nécessité ont augmenté ces dernières semaines à Kinshasa, observe Radiookapi.net

Le prix du sac de riz de 25 kg est passé de 24 000 à 28 000 francs congolais (19,5 à 22,7 dollars américains).

Le prix du sachet de sucre de 5 kg a augmenté de 1 500 francs congolais (1,2 dollars) alors que celui du bidon d’huile de 5 litres a accru de 2000 francs congolais (1,6 dollars américains).

« Je constate que les prix ont augmenté. Les clients ne parviennent pas à acheter. Comment les gens vont fêter ? », s’interroge un commerçant.

Dans les marchés de Kinshasa, commerçants et clients attribuent cette hausse de prix à la dépréciation du franc congolais.

Actuellement, 1 dollar américain s’échange contre 1230 ou 1250 francs congolais. En décembre 2015, il s’échangeait contre 945 franc congolais.

18% de baisse

Les membres de la Fédération des entreprises du Congo (FEC) et le gouverneur de la ville de Kinshasa ont décidé ce mercredi 7 décembre de baisser de 18 % les prix du riz, du poulet, de la viande de bœuf et du chinchard.

Pour André Kimbuta, gouverneur de Kinshasa, cette baisse permettrait aux Kinois de bien passer les festivités de fin d’année.

« Quatre produits importants que les Kinois aiment -le riz, le chinchard, la viande et le poulet- pour bien passer les fêtes. Il y a une remise sensible de 18% du prix qui est actuellement d’application. Les grossistes, les demi-grossistes et les détaillants seront surveillés », fait-il savoir.

Pour sa part, l’administrateur délégué de la FEC, Kimona Bononge, demande à la Banque centrale de freiner la dépréciation du franc congolais.

Avec Radio Okapi