Kinshasa: l’association des cambistes interdit l’affichage public des taux de change

Les membres de cette association ont été appelés à faire preuve de civisme en ne touchant que 1% sur leur opération de change de manière à préserver la valeur de la monnaie nationale.

La Confédération des cambistes du Congo (COCAR/RDC) a interdit l’affichage public des tableaux reprenant les taux de change pratiqués par les différents bureaux de change éparpillés à travers la ville de Kinshasa, a annoncé mardi à l’ACP le président de cette corporation M. Donat Lenchu.

Selon M. Lenchu, cette mesure préventive fait partie des autres dispositions que les cambistes ont arrêté au cours de leur récente assemblée extraordinaire tenue à Kinshasa pour préserver la valeur du Franc Congolais qui a montré sa performance pendant près  de quatre ans, soit de 2012 à ces jours.

Les membres de cette corporation ont également été instruits de ne toucher que 1% sur toutes les opérations de change avant d’être exhortés à faire preuve  du civisme et du patriotisme dans l’exercice de leur profession. Ils ont également été appelés à négocier directement avec les dépositaires de fonds dans les bureaux pour se mettre à l’abri de toutes spéculations qui s’écartent  des réalités du cadre macroéconomique.

Par ailleurs, les prix des produits de grande consommation et manufacturés connaissent une hausse justifiée par certains  commerçants par la nécessité de faire face à la dépréciation de la monnaie locale et de garantir la marge bénéficiaire.

Une ronde effectuée par l’ACP mardi dans certains lieux de négoce, il se dégage que des commerçants véreux profitent de la dépréciation du Franc Congolais pour se livrer à la spéculation des prix. Selon la  Troïka stratégique du gouvernement, le taux de change au 16 juin était de 964,02  CDF  pour  1 dollars américain  au marché officiel  contre   1.005 CDF pour 1 dollars américain au marché parallèle.

ACP

Leave a Comment

Laisser un commentaire