Les véhicules et autres épaves abandonnés sur le site de garages installés le long des avenues de la ville de Kinshasa sont transformés en lieu de tolérance par les jeunes et autres adultes pour assouvir leurs appétits sexuels, a constaté l’ACP, mercredi. Selon certaines personnes contactées à ce sujet, les garagistes monnayent les passages de ces délinquants en ces lieux généralement la nuit. Ces « cimetières » des véhicules servent aussi de refuge aux criminels et autres délinquants communément appelés « kuluna ». Ces derniers, selon la source, y violent des jeunes filles.

Les mesures prises récemment par l’Hôtel de ville pour évacuer les garages le long des artères principales sont demeurées inefficaces.

En effet, les sites vidés sont de nouveau occupés par des véhicules en panne. La population qui déplore le laxisme des autorités urbaines appelle les hautes instances du pays à intervenir pour combattre la perversion des moeurs dans les milieux des jeunes de la ville.

ACP