Kinshasa: Matete bientôt coupée d’autres communes

La commune de Matete va être bientôt coupée des autres communes de la ville Kinshasa. Les véhicules qui viennent des communes environnantes ne sauront plus accéder à Matete, pour la bonne et simple raison que toutes les artères principales ne cessent de se détériorer

Un pont important reliant cette commune de Matete à celle de Lemba, du côté de la Sous-région, est en train de s’effondrer.

Au niveau de ce pont, la moitié de chaussée s’est affaissée au point de se retrouver sur la rivière de Matete.

Tout a commencé petit à petit. A l’heure actuelle, ce petit trou a pris une grande ampleur. Ce pont va totalement tomber dans les tous prochains jours, si les précautions ne sont pas prises. Les habitants de Matete, du côté des quartiers Ngilima II et Kwenge II, et de Lemba, entre Camp-riche et By-pass, craignent le pire, si jamais une autre pluie abondante tombait sur Kinshasa.

Du côté du Pont-Matete, sur la route menant vers la Gare de Matete, un caniveau, conduisant les eaux vers l’autre partie de la rivière Matete, avant de se jeter dans la rivière de Ndjili, s’est écroulé et a entrainé la destruction d’une partie de macadam devant l’entrepôt de City-train.

Comme on peut le constater, cette autre entrée de Matete, sur la route de City-train et de la Gare de Matete, est également menacée.

Ces sont-là deux entrées de Matete, l’une vers Sous-région en venant de Lemba et Limete, et l’autre vers Ndjili. Ces 2 ouvrages routiers ne vont pas être empruntés dans les tout prochains jours, dans la mesure où leur état de détérioration est très avancé. Surtout que, personne ne semble être préoccupé par l’état de délabrement de ces artères principales de la commune de Matete.

A l’allure où vont les choses, les véhicules seront obligés de faire long détour vers By-pass, du côté de Pont Mungul Diaka, qui est resté la seule entrée de Matete encore en bon état.

Ce qui étonne tout “Matetoi”, c’est l’indifférence qu’affiche le bourgmestre de Matete, Thierry Baillon, qui depuis plus de 6 ans qu’il est à la tête de cette commune, n’entreprend rien pour le bien-être de ses administrés.

Le “bourgmestre-mikiliste” laisse la commune se détruire, alors que des milliers de dollars américains sont mobilisés chaque jour par les services publics de la place. On se demande alors, à quoi sont affectées les recettes mobilisées par la commune.

 

Une autre préoccupation est celle de savoir pourquoi le gouverneur de la ville province de Kinshasa, André Kimbuta, continue à garder un bourgmestre qui ne fait rien pour sa commune, si ce n’est que dépenser les recettes publiques à des fins personnelles. Le “bourgmestre-mikiliste”, qui avait abandonné l’Europe où il vivait depuis plusieurs années, a aussi fait venir sa femme à qui il a confié la gestion du Marché de Matete, un grand marché qui fait entrer beaucoup d’argent dans la caisse de la commune.

 

Les caniveaux, égouts et artères se détruisent chaque jour. Celui que Kimbuta a placé à la tête de la commune de Matete n’a jamais tenté d’apporter des solutions. Les regards de Thierry Baillon sont braqués sur les recettes de la commune.

 

Par LUKAT

Commenter

Cliquez-ici pour commenter

Laisser un commentaire