Kinshasa: des révélations sur les « petites sans calbars »!

A Kinshasa, capitale de la République Démocratique du Congo, les us, les coutumes, les habitudes, voire même la pudeur, disparaissent pour laisser place à ce qui semble s’accommoder à la modernité.

Et c’est dans cette foulée de nouvelles habitudes et styles qu’est né la nouvelle tendance « Petite sans calbar ! ». Au départ, cette expression désignait un groupe composé de jeunes femmes très volages ; et aujourd’hui, elle s’applique directement à ces jeunes filles de la ville de Kinshasa qui ne mettent plus de sous-vêtements. Avec des hanches marquées et le postérieur rebondi, les congolaises et les kinoises en particulier, sont de belles femmes  au physique sexy. Toujours actuelles, elles rivalisent d’idées pour être la plus remarquable ou la plus désirable. De la coiffure au maquillage en passant par l’accoutrement, les kinoises sont à la page. Et pour couronner le tout, elles sont allées plus loin qu’on ne pouvait l’imaginer ; elles ont éliminé  de leurs garde-robes les slips, strings et autres sous-vêtements.

Mais comment sait-on qu’une fille n’a pas de slip, si elle ne vous le révèle pas, elle-même ? Il est vrai que certaines tenues très transparentes laissent tout entrevoir ; mais à Kinshasa c’est dans les taxis et les taxis-bus que tout se sait. Oui, il y a une heure de vérité dans les taxis et taxis-bus de Kinshasa. Et ces sont les hommes qui la connaissent parfaitement. Ils peuvent vous dire l’instant fatidique où il faut absolument lancer le coup d’œil furtif et rapide pour avoir le bonheur, si elle n’a pas de slip, de voir le derrière de la belle femme à vos côtés.

Souvent, c’est l’homme qui se trouve sur la banquette arrière à côté de la jeune femme qui en aura plein les yeux… Mais les hommes à Kin maitrise parfaitement la technique pour ne pas rater ce moment, tellement qu’il est de courte durée ! Il se situe au moment de l’entrée et de la descente des femmes. Une femme en pantalon moulant taille basse, comme c’est la mode aujourd’hui chez les femmes à Kin, va inévitablement laisser entrevoir son derrière au moment de s’asseoir ou de sortir du taxi. Plus le pantalon ou le jeans est bas sans slip, plus le spectacle sera à couper le souffle pour les hommes !

Tactique de séduction ou nouveau code vestimentaire, ne plus mettre de slip est devenu normal chez les kinoises; et jusqu’ici les hommes ne s’en plaignent pas du tout…

Selon un conducteur de taxi, un chauffeur voit en moyenne plus de 100 paires de fesses de femmes entre le moment de descendre et de monter. Mais attention, si vous… Lire la suite sur Voila.cd

Commenter

Cliquez-ici pour commenter

Laisser un commentaire