VIDEO. A moitié nu, parties intimes découpées: l’atroce assassinat d’un journaliste à Kinshasa

DIRECT.CD — Kinshasa. Un homme a été retrouvé mort au volant de sa voiture, parties intimes découpées, le jeudi 11 novembre 2015 à Kinshasa.

Les habitants de la commune de Ngaliema (Ouest-Kinshasa) ont eu une surprise de taille, le jeudi 11 novembre dernier, lorsqu’un homme a été retrouvé mort au volant de sa voiture, près de la paroisse St Léopold.

Selon les premiers constats de police, la victime avait une blessure par balle sur sa poitrine droite, ses parties intimes découpées.

Ceux qui l’ont reconnu, l’ont identifié comme un ancien journaliste de Mirador Télévision.
Les habitants du quartier affirment avoir entendu des coups de feu la nuit précédente, aux environs de 2 heures du matin.

La police poursuit son enquête.

En République démocratique du Congo, les journalistes sont souvent cibles d’assassinats.

En 16 ans, selon un décompte de l’ONG congolaise Journaliste en danger (JED), une dizaine de journalistes ont été tués au pays. La plupart exerçaient dans les provinces des Nord-Kivu et Sud-Kivu, où des groupes armés locaux et étrangers sévissent depuis parfois deux décennies.

La RDC occupe la 151ème place (sur 180 pays) du classement mondial de la liberté de la presse 2014 établi par Reporters sans Frontières.

Commenter

Cliquez-ici pour commenter

Laisser un commentaire