Kinshasa s’apprête à organiser les 24 et 25 février 2016, la conférence sur l’investissement privé dans les Grands lacs. C’est dans ce cadre qu’il faut placer le séjour dans la capitale congolaise de l’Envoyé spécial du secrétaire général de l’ONU pour cette région, Saïd Djinnit.

Ce dernier se déploie dans tous les sens pour déblayer le terrain en prévision de cet évènement de haute portée régionale. Interrogé sur les préparatifs de ces assises, il a indiqué que le processus de mise en œuvre du projet est déjà lancé notamment avec la CIRGL, l’Union africaine, la SADC et d’autres instances régionales et internationales.

Depuis son arrivée à Kinshasa, le diplomate onusien ne cesse de multiplier des contacts avec les autorités congolaises impliquées dans ce projet à l’image du ministre des Affaires étrangères,  Raymond Tshibanda avec lequel il a établi les paramètres de collaboration. Il en est de même avec le comité d’organisation de ce forum. « C’est un grand moment pour la RDC et pour la région. Et nous souhaitons qu’à partir de ce moment-là, le secteur privé porte un regard plus favorable sur la région et soit informé pleinement des opportunités d’investissement », a-t-il indiqué.

Avec toutes les parties prenantes, Saïd Djinnit aura noté l’enthousiasme qui caractérise les uns et les autres dans la matérialisation de ce projet, mais aussi le souhait émis par ses interlocuteurs de « créer impérativement des conditions pour la promotion de l’investissement » privé dans la région des Grands lacs.