MBuji-Mayi: 90 policiers de roulage sanctionnés pour plusieurs dérapages

Le commandant de l’escadron Police nationale congolaise (PCR) de Mbuji-Mayi a été relevé de ses fonctions, a annoncé le commissaire provincial de la PNC, le commissaire divisionnaire David Masandi Lutala, mercredi 3 juin. Quatre-vingt-huit policiers, accusés de plusieurs abus, ont été également retirés de cette unité. Ces mesures font suite à la tension qui a prévalu dans cette ville du Kasaï-Oriental entre policiers de roulage et conducteurs des taxis-motos.

Le commissaire principal supérieur Masolola, commandant de l’escadron PCR a été suspendu de ses fonctions. Il lui est reproché la passivité dans la gestion des dérapages dénoncés parmi ses éléments. Par ailleurs, quatre-vingt-huit policiers sont retirés de cette unité. Il s’agit de ceux qui s’enivrent durant les heures de service ou s’illustrent par l’indiscipline.

Autres dispositions prises, à partir de ce jeudi, trois agents de la PCR, supervisés par un officier, occuperont les carrefours de la ville afin de réguler la circulation, jusqu’à la fin de la courtoisie routière, qui a débuté le lundi dernier.

Le commissaire divisionnaire David Masandi fustige, d’autre part, le non-respect notoire des injonctions des agents de l’ordre, dans l’exercice de leurs fonctions, par les conducteurs de motos-taxis. Il demande au président du syndicat de cette catégorie de transporteurs de sensibiliser ses membres.

Toutes ces mesures, annoncées lors d’une causerie morale, visent à restaurer la paix et le bon climat de travail entre la PCR et les usagers de la route. La semaine dernière, un agent de PCR a bousculé un conducteur de moto qui est tombé, et qui continue à lutter contre la mort. Cette nouvelle a donné lieu à une vive tension dans la ville.

Radio Okapi

Commenter

Cliquez-ici pour commenter

Laisser un commentaire