Il s’agit le plus souvent de la foudre « dirigée » à l’endroit des débiteurs insolvables de l’argent, de maïs-graines, des noix de palme ou le remboursement de la dot, a précisé, lundi, à l’ACP, M. Joachim Likaka Mahundu Simba, administrateur de cette entité administrative.

Six (6) personnes ont déjà perdu la vie dans ce contexte pour n’avoir pas honoré à temps leur engagement, tandis que des dispositions conséquentes ont été prises pour extirper ce fléau en vue d’épargner les vies humaines, a-t-il ajouté.

ACP