Le recouvrement forcé de la taxe de vignette fait grimper le prix de transport à Mbandaka

L’opération de recouvrement forcé de la taxe de vignette décrétée par la Direction générale des recettes de la province de l’Equateur (DGREQ), en début de la semaine dernière, a influé négativement sur le prix des taxis-motos devenus rares ces derniers temps dans la ville de Mbandaka, a constaté l’ACP sur place.

Selon M. Botuli Iyoma Gaspard, l’un des conducteurs, a attribué cette rareté à certains propriétaires de ces engins roulants qui ont décidé de garder ces derniers jusqu’à la fin de l’opération par peur d’être mis en fourrière. Par ailleurs, poursuit-il, cet état de chose ne favorise pas les paysans habitant les village périphériques situés le long de la route Mbandaka-Bikoro qui utilisent ces engins comme l’unique moyen de transport pour acheminer leurs marchandises à Mbandaka, en vue de les vendre, précisant que le mauvais état de cette route ne permet pas aux gros véhicules d’y accéder.

En outre, il a ajouté que cette situation perdure toujours, elle risque d’influer aussi sur la vie économique de la population de l’Equateur qui continue toujours à plaider pour la réhabilitation rapide de ce tronçon routier se trouvant actuellement dans un état de délabrement très avancé.

ACP