Gemena : le tombeau de Maman Yemo abandonné

La chère maman du Maréchal Mobutu, deuxième président de la République du Zaïre, est dans un état de délabrement très avancé. D’autant plus que, son tombeau est devenu trop sale, orné même par des flaques d’eau verte.

La première impression que ce sépulcre donne est celle d’un édifice luxueux mal entretenu et abandonné. Les amoureux de la culture, les archivistes, les historiens ou les amoureux du tourisme sont choqués. Puisqu’il n’est pas donné à n’importe quelle personne d’enfanter un président de la République. Mama Yemo, comme son fils l’a honoré, devrait continuer, même sous terre, à bénéficier de sa dignité de la mère du deuxième chef de l’Etat congolais, lequel a régné sans partage pendant trente-deux ans en laissant une grande histoire, et a gravé de ses empruntes de nombreux faits inoubliables.

Le tombeau de Mama Yemo devrait donc être compté parmi les véritables lieux touristiques de la Rdc, dans la province de l’Equateur, et surtout, de la ville de Gemena. Le négliger jusqu’à ce point, c’est une malveillance intolérable. L’on devrait ne fusse que penser à son entretien, même périodiquement. Surtout les enfants du feu président de la République et sa famille biologique. Le tombeau étant situé dans un carré réservé à la famille dans le cimetière de Gemena, non loin de la concession de la RVA et de l’aéroport.

Mais fort malheureusement, rien ne se fait sur le tombeau et il est abandonné. Seul le gardien de ce carré de la famille de l’ancien président qui, par devoir, prend le soin de balayer la dernière demeure de la célèbre maman de Mobutu. Celui-ci nous a confié que pendant la « guerre de libération », tout le monde avait fui. Des militaires étrangers s’étaient donc introduits dans ce carré de cimetière et ont arraché le nom de « Mama Yemo » écrit en or sur son tombeau.

Depuis lors, le tombeau est resté quasiment abandonné. Personne, alors personne, ne songe à l’entretenir. C’est regrettable car, le tombeau de Mama Yemo mérite un traitement digne du rang de la mère d’un président de la République. Voilà pourquoi, nous disons que c’est un véritable lieu touristique et il doit-être réhabilité.

Car, un peuple grand ne perd jamais ses repères et doit toujours veiller à son histoire et garder ou protéger ses vestiges. Surtout qu’en Afrique, nous croyons que les morts ne sont pas morts, ils vivent encore dans l’au-delà. Ce n’est pas aux Congolais qu’on doit apprendre à respecter les morts, sans pour autant en faire un culte.

L’on se rappellera que c’est le Président Mobutu qui a institué la Journée nationale des morts dans la matinée du 1er août de chaque année, l’après-midi étant consacrée à la Journée internationale des parents. Mais hélas ! Sa propre mère, sa chère Mama Yemo ne bénéficie même pas de l’honneur qu’il a donné aux morts en République démocratique du Congo. Car, ce 1er août, les Congolais consciencieux vont tôt le matin dans des cimetières en vue d’y mettre la propreté sur les tombeaux de ceux qui leur ont été chers.

Que la famille de l’ancien président Mobutu soit interpellée à ce sujet et beaucoup plus les enfants biologiques du feu maréchal. Signalons que dans ce carré présidentiel du cimetière de Gemena, il y a également le tombeau du grand-frère de Mobutu, feu Movoto Kelewe, premier notable de la ville de Gemena. Le pays peut également penser à la réhabilitation du tombeau de Mama Yemo, notamment le Ministère provincial en charge du Tourisme. D’autant que c’est un lieu tant touristique qu’historique. De retour de Bwamanda

Lepetit Baende/L’Avenir

Commenter

Cliquez-ici pour commenter

Laisser un commentaire