Equateur : L’électrification de Mbandaka bientôt effective

Gouvernement de la République affiche sa détermination à créer des conditions propices tant au plan économique que social pour booster l’émergence du pays d’ici 2030, conformément au vœu exprimé par le chef de l’Etat.
C’est dans ce cadre qu’il faut placer l’électrification de l’ensemble du territoire national congolais, en commençant par les grandes villes notamment toutes les capitales provinciales.

La ville de Mbandaka, chef-lieu de la province de l’Equateur, sortira bientôt de l’obscurité dans laquelle elle est demeurée pendant des décennies, malgré d’énormes potentialités à même de produire de l’énergie à moindre coût dont la province regorge. L’annonce de l’électrification de Mbandaka a été faite, le samedi 31janvier 2015 dans la soirée, par la Directrice générale de l’entreprise Consulting International, Docteur Nelly Botaka-A-Mboyo, au sortir de l’audience lui accordée par le ministre d’Etat et ministre en charge du Budget, Michel Bongongo.

Mme Nelly Botaka a fait savoir à la presse que l’audience avec le ministre d’Etat a tourné autour du marché que son entreprise « Consulting International » a gagné pour la réalisation des études sur l’électrification de la ville de Mbandaka, à I’Equateur, grâce à l’énergie solaire.

Selon le Docteur Nelly Bokata, il s’agit des études de faisabilité et surtout socioéconomiques visant l’identification des ressources potentielles d’énergie susceptibles de servir à l’électrification de la province en commençant par son chef-lieu.

Parmi les ressources potentielles d’énergie dont la province dispose il y a notamment les huiles végétales, des biomasses (déchets ménagers et agricoles), et l’hydraulique.
D’après la même source, le projet débutera dans 45 jours une fois le financement libéré.

Par ailleurs, la Directrice générale de Consulting International dit connaître mieux les problèmes de l’Equateur grâce aux données en sa possession, notamment celles de l’étude menée à ce sujet en 2009.

En outre, elle renseigne que la disponibilité du financement pourra permettre d’écourter la durée du travail. Dans ce cas, tout pourra se faire en trois mois au lieu de quatre initialement prévus. Pour cela, un travail de sensibilisation devra être fait pendant l’exécution du projet, afin de faire comprendre à la population les avantages d’avoir l’énergie pour la province.
Pour sa part, le ministre d’Etat en charge du Budget, Michel Bongongo, indique qu’il s’agit là d’un projet phare pour le chef de l’Etat, et le gouvernement de cohésion nationale que dirige le Premier ministre Matata Ponyo dans le cadre de la révolution de la modernité.

C’est dans le même ordre d’idée qu’il faut place les différents projets d’électrification initiés et financés par le gouvernement en vue de sortir pays de l’obscurité où bon nombre de villes et grands centres d’activités étaient plongés. On peut citer, à ce sujet, le cas de la constriction des barrages hydroélectriques de Katende au Kasaï Occidental et de Kakobola à Bandundu. Idem pour l’ensemble du pays où on signale de nombreux projets similaires.

Dom
Le Phare

Commenter

Cliquez-ici pour commenter

Laisser un commentaire