A la découverte de Nsiamfumu, un coin de paradis à Moanda

PHOTOS. Nsiamfumu, un village au Nord de Moanda, un paradis terrestre. Découvrez.

Après 3 semaines à Kinshasa, nous partons explorer le Bas-Congo. Notre objectif, le bout du bout des pistes et aller jusqu’à l’océan. Après une escale de quelques jours à Matadi (voir le très bel hôtel Métropole), nous filons vers Boma et faisons escale à l’hôtel du fleuve. Style Robinson, vue sur le fleuve Congo, majestueux, puissant et faussement tranquille.

En face c’est l’Angola. Un petit marché à côté, les hommes rapportent leur pêche et leur chasse du jour, les femmes cuisinent et proposent aux passants de délicieux mabokés (papillote de poisson dans des feuilles de bananier) ou d’autres mets: gibier, insectes ou serpents en direct de la forêt Mayombé. Sans oublier les fruits juteux qu’offre aux congolais cette terre si fertile.

Après trois jours, nous reprenons la route vers Muanda: dormir au couvent, marcher dans les rues de sable et se rendre sur la plage, la seule de RDC qui soit surveillée. À l’ombre des cocotiers on déguste gambas et bananes plantains… Les photographes nous proposent de poser devant les vagues. Ici, presque à l’embouchure du fleuve, les eaux se mélangent et brassent les sables et les terres couleurs ocre.

visiterlafrique.com-4

Nous décidons ensuite de sortir de la ville et de nous rendre à Nsiamfumu, un village au Nord de Muanda en suivant la piste principale. Les enfants chantent, ça sent le poisson séché, partout autour des baobabs gigantesques et des cocotiers. Nous faisons halte dans un camping sur la plage. En semaine, c’est très calme, le week end les citadins viennent y faire la fête nous dit-on. Là, on nous propose le choix entre deux petites maisons en dur ou des cases. En Août, les nuit peuvent être fraîches, nous choisissons une petite maison.

Chaque matin, notre fille se presse à aller chercher l’eau au puits. Ensuite nous allons avec la patronne commander nos poissons directement aux pêcheurs du village, pour les repas du soir. Le reste de la journée, nous nous promenons au milieu des belles plantations environnantes, nous visitons de somptueuses maisons coloniales à l’abandon, nous nous recueillons sur les vestiges du cimetière des négriers, de leur construction et du pont d’embarquement des esclaves. Enfin, nous marchons sur la plage. Des hommes remplissent des paniers en osier de graviers, d’autres réparent des chaloupes, d’autres encore prennent la mer et partent à la pêche. La plage est très belle et déserte, bordée d’une petite falaise d’argile aux couleurs magnifiques et que l’océan grignote petit à petit. »

visiterlafrique.com-1

visiterlafrique.com-2visiterlafrique.com-3visiterlafrique.com-6visiterlafrique.com-7visiterlafrique.com

Sandrine Ebene de Zorzi

Article publié sur le site visiteafrique.com

Une plateforme (à découvrir absolument) créée par Diane Audrey Ngako où toutes les personnes ayant visité l’Afrique partagent leurs expériences, coups de coeur sur des destinations africaines

Commenter

Cliquez-ici pour commenter

Laisser un commentaire