Bas-Congo : Un homme condamné à 16 ans de prison pour le viol d’une femme de 70 ans

Bas-Congo – Le brigadier Nsimba Matondo, 37 ans, a été condamné mercredi 11 mars courant à seize ans de prison pour le viol d’une septuagénaire à Kasangulu dans le Bas-Congo. Sept autres policiers ont également été condamnés par le Tribunal militaire de garnison de Mbanza-Ngungu dans des affaires de violence sexuelle. Ils écopent de 4 ans de prison. Alors qu’un autre a été acquitté.

Ces verdicts ont été rendus par le Tribunal militaire de garnison de Mbanza-Ngungu en audience foraine (nécessitant que des juges se déplacent pour aller siéger dans une autre ville où les juridictions ne sont pas représentées en permanence) avec l’appui logistique du Bureau conjoint des Nations unies aux droits de l’homme.

Le tribunal militaire de garnison de Mbanza-Ngungu a décidé que la victime, âgée d’environ 70 ans, constituée partie civile, ne recevrait pas d’indemnisation, malgré les douleurs dont elle se plaint depuis le viol.

Le Bureau conjoint des Nations unies aux droits de l’homme regrette cette décision et plaide pour un fonds de réparation des victimes de violence sexuelle.

Présente lors des audiences publiques foraines qui ont duré 4 jours, la conseillère du chef de l’Etat en matière de violence sexuelle, Jeanine Mabunda, a laissé entendre qu’elle réfléchissait sur la mise en place de ce fonds.

Selon le Bureau conjoint des Nations unies aux droits de l’homme, étant donné la poursuite de seuls prévenus sans la citation de l’Etat congolais à comparaître, il n’était pas possible de condamner les policiers en solidarité avec leur employeur.

Commenter

Cliquez-ici pour commenter

Laisser un commentaire