Selon le programme que ces jeunes ont déposé à l’Hôtel de ville de Kinshasa, c’est à 10h00 qu’ils devraient se retrouver à cet endroit pour débuter leur activité. Mais jusqu’à 10h45, il n’y avait encore personne qu’on pouvait identifier comme étant de Filimbi.

Des policiers vont jusqu’à réquisitionner les motos-taxis parqués aux endroits interdits. Certains véhicules également subissent le même sort.

Sous un soleil ardent, la tension est vive à la place Victoire. La plupart des supporters du DCMP et de Dragons, en route pour le stade des Martyrs, sont interpellés. Entre-temps, aucun Filimbi n’a encore été aperçu.

A Kauka, un “Maître” sportif a recruté, dès 8h30, des gros bras pour un entretien au stade des Martyrs avec une grande autorité de ce pays qui s’occupe de la jeunesse. “5 000 FC nous sont réservés à la fin”, lâche-t-il pour convaincre les hésitants.

Pour rappel, le Filimbi et 6 autres mouvements avaient programmé une manifestation pacifique ce samedi dans differents endroits publics à Kinshasa pour sensibiliser la population dans le cadre de la campagne Bye Bye Kabila qu’ils ont lancée le 22 novembre 2016.