François Muamba: «Dans quelques semaines, on n’entendra plus parler d’ex-M23»

Le coordonnateur national du Mécanisme national de suivi de l’accord d’Addis-Abeba, François Muamba, a déclaré mercredi 11 février que le dossier «ex-M23 » serait bientôt clos.

Il est s’exprimé au terme d’une réunion d’évaluation des déclarations de Naïrobi, signées en décembre 2013 et mettant fin à la rébellion du M23. Des envoyés spéciaux internationaux pour les Grands Lacs dont Saïd Djinnit, l’ambassadeur de l’Ouganda ainsi que le chargé de mission à l’ambassade du Rwanda en RDC ont examiné le niveau d’exécution de ces déclarations.

« Nous avons échangé de manière à pouvoir avoir entre nous RDC-Ouganda-Rwanda la même lecture sur les avancées qui sont réelles dans la mise en œuvre de ces déclarations », a indiqué François Muamba à la sortie de cette réunion.

Il a annoncé qu’au terme de cette réunion, il a été décidé qu’une délégation mixte RDC-Ouganda-Communauté internationale se rende en Ouganda « de manière à clarifier définitivement cette question de savoir qui est Congolais, qui veut rentrer au Congo, qui souhaite poursuivre son séjour en dehors de la RDC ».

« Et je dis aux Congolais que dans quelques semaines, ils apprendront la bonne nouvelle. On n’entendra plus parler ni de l’ex-M23 encore moins de Naïrobi car ces sujets-là auront été clôturés », a assuré François Muamba.

Deux déclarations avaient été signées séparément, fin 2013 à Naïrobi, par le M23 et le gouvernement de la RDC pour mettre fin aux pourparlers de Kampala entre les deux parties.

Quelques semaines avant la signature de ces déclarations, l’armée congolaise appuyée par la Monusco avait défait militairement la rébellion qui occupait plusieurs territoires du Nord-Kivu.

Après leur défaite, de nombreux rebelles ont trouvé refuge au Rwanda et en Ouganda où ils vivent actuellement.

Commenter

Cliquez-ici pour commenter

Laisser un commentaire