Le tandem Katumbi-Tshisekedi pour contrer Kabila?

Un tandem est désormais né au sein de l’opposition congolaise. Il s’agit de l’opposant historique Etienne Tshisekedi qui veut adouber Moïse Katumbi. Ils comptent s’unir entre autres pour l’avènement de la démocratie en cette année électorale, selon l’annonce de Katumbi sur Twitter ce 07 juillet.

« Unis, pour le bien de la  RDC et l’avènement de la démocratie en cette année électorale 2016 », tel est le message publié ce jeudi par le présidentiable Moïse Katumbi. En d’autres termes, l’ancien gouverneur de l’ex-province du Katanga s’aligne derrière Étienne Tshisekedi pour contrer Kabila. Moïse Katumbi et Étienne Tshisekedi ont annoncé leur accord pour l’élection présidentielle à venir. Il est à noter que l’entourage avait confirmé à VOA Afrique que M. Katumbi prévoit de rentrer en RDC avant le 9 juillet prochain et envisagerait d’intenter un procès contre le plaignant qui l’accuse de spoliation.

Pour rappel, le président de l’Assemblée provinciale de l’ex-Katanga, Gabriel Kyungu Wa Kumwanza, un proche de l’opposant, affirme, pour sa part, que l’immeuble en cause avait plutôt été racheté à l’Etat congolais par le grand-frère de M. Katebe Katoto, frère ainé de M. Katumbi, dénonçant une confusion délibérément entretenue par la justice.

Moïse Katumbi est en Europe depuis quelques mois pour des soins médicaux après avoir subi des violences policières dans le cadre de son audition sur l’affaire de recrutement de mercenaires dont il est accusé. Après la confirmation de la gravité de son état par deux médecins légistes, Moïse Katumbi a été autorisé à aller se soigner en dehors du territoire congolais.

Pour sa part, le gouvernement dénonce une « distraction »de la part de l’opposant. Il n’est pas exclu que le régime de Joseph Kabila mette aux arrêts Moïse Katumbi dès son arrivée sur le territoire congolais en raison de deux condamnations de justice dont il fait déjà l’objet.

Christophe SESSOU

Commenter

Cliquez-ici pour commenter

Laisser un commentaire